[Article/Debat] Devriez-vous utiliser des oraux durant votre prise de masse ?

GiantMuscle

Well-Known Member
Bonjour à tous,

Aujourd'hui, petit article pour parler de l'utilisation des oraux durant un cycle de prise de masse, celui-ci est tiré de MorePlatesMoreDates.
C'est aussi l'occasion de donner votre avis et d'ouvrir le débat sur le sujet.

Petits rappels :

Il faut que vous gardiez l'esprit critique : L'esprit critique est une attitude intellectuelle qui consiste à n'accepter pour vraie ou réelle aucune affirmation ou information sans l'examiner attentivement au moyen de la raison, et sans se documenter à son sujet.
  1. Les arguments d'autorité ont peu de poids - les « autorités » ont commis des erreurs dans le passé. Ils le feront à nouveau à l'avenir. Une meilleure façon de le dire est peut-être qu'en science, il n'y a pas d'autorités ; tout au plus, il y a des experts.
  2. Essayez de ne pas trop vous attacher à une hypothèse simplement parce qu'elle est la vôtre. Ce n'est qu'une étape dans la poursuite de la connaissance. Demandez-vous pourquoi vous aimez l'idée. Comparez-la équitablement avec les alternatives. Voyez si vous pouvez trouver des raisons de la rejeter. Si vous ne le faites pas, d'autres le feront.
  3. Dans la mesure du possible, il doit y avoir une confirmation indépendante des « faits ».

Comme toujours, le débat est ouvert, le but n'est pas d'imposer votre perception des choses, mais plutôt de l'expliquer afin de donner lieu à des échanges intéressants comme nous avons l'habitude de le faire.



"Devriez-vous utiliser un stéroïde oral pendant votre cycle de bulk" a été une question fréquemment posée dans la communauté du culturisme.

Il ne s'agit pas d'une question ou la réponse est oui ou non.

Ceci étant dit, le but de ce post est d'approfondir le scénario très commun dans lequel je vois des gars se mettre et limiter leur progrès en utilisant des drogues supplémentaires.

Les stéroïdes oraux méthylés peuvent provoquer une perte d'appétit

Disons hypothétiquement que vous êtes sous 500 mg de testostérone, 400 mg de Deca, et que vous ressentez l'envie d'ajouter une grosse dose d'Anadrol.
L'Anadrol, et la plupart des autres stéroïdes oraux sont 17α-alkylés. Cela signifie qu'ils comportent un groupe alkyle afin de passer dans le foie sans être détruits.

Ces stéroïdes se décomposeraient tout simplement et seraient rendus inutiles s'ils n'étaient pas 17α-alkylés au départ.

Comme vous le supposez logiquement, prendre intentionnellement un médicament qui est censé être toxique pour le foie juste pour qu'il survive et soit biodisponible peut avoir des conséquences négatives sur votre santé et votre bien-être.

L'un des effets secondaires les plus évidents qui peut se produire lors de l'utilisation de médicaments oraux toxiques pour le foie est une énorme réduction de l'appétit.

Le facteur le plus courant empêchant un culturiste de prendre du muscle

À vrai dire, le facteur limitant le plus la progression d'un culturiste est généralement son régime alimentaire. Combien peut-on manger par rapport à la quantité de médicaments que l'on absorbe, par rapport à l'intensité et au volume de l'entraînement. Si vous ne mangez pas assez, vous ne progresserez pas, point final.

Ce que j'ai vu chez beaucoup de gars, c'est qu'ils prennent de l'Anadrol pendant les quatre premières semaines. Après cela, ils passent à un autre produit oral comme le Dbol, puis à autre chose. Même s'ils prennent tous ces médicaments qui sont censés être de très bons stimulants pour la prise de masse, ils ne mangent pas assez et ne grossissent pas.

La raison en est que leur appétit est écrasé parce qu'ils se sentent "toxiques" toute la journée. Si vous ne mangez pas assez, vous ne grossirez pas, que vous preniez 100 mg d'Anadrol ou non. C'est quelque chose que vous devez garder à l'esprit.

Il n'y a pas de cycle de stéroïdes parfait

Souvent, ces mêmes hommes qui abusent des stéroïdes oraux pendant l'intersaison et qui ne mangent pas assez pousseraient comme de la mauvaise herbe s'ils ne prenaient pas de stéroïdes oraux en premier lieu et s'ils suivaient un régime alimentaire approprié.

Un piège dans lequel beaucoup d'hommes tombent est qu'ils entrent dans cet état d'esprit obsessionnel où ils sentent qu'ils ont besoin de certains médicaments dans leur cycle pour cocher toutes les cases qui équivaudraient à ce que la plupart considèrent comme le cycle parfait.

Vous avez des gars qui pensent "J'ai besoin de ma Testo, j'ai besoin de mon 19-Nor, j'ai besoin de ma GH, et j'ai besoin de mon Insuline, et j'ai besoin d'un oral fort". En ayant coché toutes les voies de croissance qu'ils jugent importantes, ils sont plus à l'aise pour entrer dans un cycle en ayant l'impression de tirer le meilleur parti de leur investissement en temps. Cependant, ces mêmes voies de croissance peuvent parfois entraîner des effets secondaires qui entravent indirectement votre progression globale.

Disons que vous utilisez de l'insuline de pré-entraînement. Vous pensez que, "Oh, j'utilise de l'insuline en pré-entraînement, je vais devenir un monstre."

Maintenant, disons que, hypothétiquement, vous avez un dosage qui vous oblige à claquer un tas de calories liquides au milieu de votre séance d'entraînement afin de vous empêcher de faire de l'hypo, et parce que vous voulez mieux "faire la navette entre les nutriments" et le muscle.

Le résultat est que vous avez une séance d'entraînement ratée parce que vous êtes ballonné et que vous vous sentez mal après avoir ingurgité 2 ou 3 shakes Vitargo contenant de la whey hydrolysée et d'autres poudres au cours de votre période d'entraînement.

Cette insuline vous aide-t-elle ou vous gêne-t-elle ?

Un meilleur exemple que je vois plus souvent est l'abus de GH.

Disons que vous pouvez vous en sortir avec quelques UI de GH par jour et que vous avez toujours une bonne glycémie à jeun, puis vous décidez d'augmenter le dosage de GH autant que possible parce que vous avez entendu dire que le meilleur dosage de GH est celui que vous pouvez vous permettre de prendre.

Vous portez la dose à 10 UI par jour, et le résultat est que vous avez des taux de glycémie très élevés et que vous êtes fatigué toute la journée, ce qui vous empêche de faire une bonne séance d'entraînement.

Cela vous oblige également à prendre un complément de pré-entraînement riche en stimulants chaque jour, juste pour trouver l'énergie de vous traîner jusqu'à la salle de sport pour faire une séance d'entraînement médiocre. Le dosage élevé de GH vous aide-t-il vraiment à ce moment-là, ou vous gêne-t-il ?

Je dirais la dernière réponse.

Être obsédé par la matrice anabolique

Ne tombez pas dans le piège de penser que vous perdez votre temps si vous n'avez pas coché toutes les cases. Il y a des gars qui sont tellement obsédés par la présence de certains composés dans leurs cycles qu'ils continueront à prendre un médicament même s'ils se sentent comme des merdes et ne peuvent pas manger suffisamment pour grandir. Ils ont du mal à suivre leur régime et peuvent à peine avaler un repas sain.

Cela les amènes souvent à remplacer les aliments sains par des aliments malsains pour atteindre leurs objectifs quotidiens en matière de calories, ou à ne pas atteindre du tout leurs objectifs en matière de calories et à ne pas grandir. Ils continuent à prendre des médicaments simplement parce qu'ils ne peuvent pas accepter le fait qu'ils n'auront pas une partie de la matrice anabolique cochée.

À la fin de la journée, il faut parfois dire "au diable le plan". Vous devez faire ce qui est le mieux pour vous, car tout ce qui fonctionne pour un gars ne fonctionnera pas pour un autre. Parfois, le moins est le mieux.

Gardez cela à l'esprit si vous envisagez d'ajouter un stéroïde oral à votre prochaine phase de musculation.



Alors que pensez-vous de tous ces éléments ?

Pensez-vous qu'il soit bon de prendre un oral durant votre phase de prise de muscle ?

Est-ce que cela vous a déjà affecté de façon négative ?

Avez-vous trouvé des manières de réduire les problèmes d'appétit avec la prise d'oraux ?

À vous de jouer ;)
 

Xtop3

Well-Known Member
Excellent article. Oui les oraux m'ont déjà flingué l'appétit. Et je pense que l'esprit de l'article est plutôt pas mal. ;)
 
  • Like
Réactions: Ced

jackripped

New Member
Post très intéressant et qui reflète la pensée de pas mal de personnes dans ce milieu.

Personnellement j'évite les oraux (on a qu'un seul foie ) ou alors dosage très faible d'anavar par exemple en fin de sèche.

Aucun es constaté à ce jour.
 
  • Like
Réactions: Ced

kris67

Well-Known Member
J,ais curé de nombreuses années sans oraux ,mais vu l'offre grandissante et la facilitée a en avoir , il m'arrive de faire des cures avec dianabol , winstrol mais pas plus de 4 a 6 semaines .
le turinabol me donne des gaz :eek: et l,anadrol ne me convient pas ,mal être général .
 

Ced

Well-Known Member
Super topic!!
Je pense que le sujet mets le doigt sur un réel problème propre à chacun...mais qui selon moi devrait être analysé par chaque athlète...(quel cycle dois je faire en évitant un maximum les Es contre productifs).
Beaucoup suivent des cycles à lettres car certes il fonctionnent mais même si ils doivent gérer de gros soucis ( E2. Prolactine. Acné. Perte de cheveux. Agressivité. Anxiété. manque d'appétit. Manque d'énergie etc etc...) Alors qu'il suffirait soit de changer de molécule soit de réétudier les dosages.

Aujourd'hui pour moi ...un cycle devrait être agencé autour du bien-être à la fois physique (gains,capacité à mieux s'entraîner,plus fort plus a longtemps), mais aussi et surtout le bien-être mental/psychique.(se sentir bien "dans sa tête "sans aucune entrave qui serait induite par le cycle).
Donc que se soit pour la prise d'oraux ou dans le choix des molécules...Si le bien-être n'est pas au rendez-vous....et qu'il y a plus d'effets néfastes alors il y a pertes de gains et perte de temps.
Dsl du Hs.Merci @GiantMuscle pour tous les sujets que tu aborde... en quelques semaines tu as redonné un sens au forum...de la vie ...et de la convivialité.
Merci.
 

GiantMuscle

Well-Known Member
Super topic!!
Je pense que le sujet mets le doigt sur un réel problème propre à chacun...mais qui selon moi devrait être analysé par chaque athlète...(quel cycle dois je faire en évitant un maximum les Es contre productifs).
Beaucoup suivent des cycles à lettres car certes il fonctionnent mais même si ils doivent gérer de gros soucis ( E2. Prolactine. Acné. Perte de cheveux. Agressivité. Anxiété. manque d'appétit. Manque d'énergie etc etc...) Alors qu'il suffirait soit de changer de molécule soit de réétudier les dosages.

Aujourd'hui pour moi ...un cycle devrait être agencé autour du bien-être à la fois physique (gains,capacité à mieux s'entraîner,plus fort plus a longtemps), mais aussi et surtout le bien-être mental/psychique.(se sentir bien "dans sa tête "sans aucune entrave qui serait induite par le cycle).
Donc que se soit pour la prise d'oraux ou dans le choix des molécules...Si le bien-être n'est pas au rendez-vous....et qu'il y a plus d'effets néfastes alors il y a pertes de gains et perte de temps.
Dsl du Hs.Merci @GiantMuscle pour tous les sujets que tu aborde... en quelques semaines tu as redonné un sens au forum...de la vie ...et de la convivialité.
Merci.

100% d'accord avec toi, je dirais même que la plupart des utilisateurs n'arrivent plus à se passer de produits, et ça pour n'importe quoi.

En caricaturant :
-Un PWO pour avoir de l'energie pour s'entrainer
-Du cial is pour niqu**
-De la testo toute l'année pour être en forme
-Du moda ou aderall pour faire des taches pénibles
-Au moins un 19-Nor par cycle
-1/2 oraux par cycle
-Clen / T3 pour sécher quoi qu'il arrive

C'est une caricature forte évidemment, mais pas totalement déconnectée de la réalité.
 

Strake

Well-Known Member
100% d'accord avec toi, je dirais même que la plupart des utilisateurs n'arrivent plus à se passer de produits, et ça pour n'importe quoi.

En caricaturant :
-Un PWO pour avoir de l'energie pour s'entrainer
-Du cial is pour niqu**
-De la testo toute l'année pour être en forme
-Du moda ou aderall pour faire des taches pénibles
-Au moins un 19-Nor par cycle
-1/2 oraux par cycle
-Clen / T3 pour sécher quoi qu'il arrive

C'est une caricature forte évidemment, mais pas totalement déconnectée de la réalité.
Je vais essayer ce nouveau cycle annuel ;)
 

Caramel

Well-Known Member
100% d'accord avec toi, je dirais même que la plupart des utilisateurs n'arrivent plus à se passer de produits, et ça pour n'importe quoi.

En caricaturant :
-Un PWO pour avoir de l'energie pour s'entrainer
-Du cial is pour niqu**
-De la testo toute l'année pour être en forme
-Du moda ou aderall pour faire des taches pénibles
-Au moins un 19-Nor par cycle
-1/2 oraux par cycle
-Clen / T3 pour sécher quoi qu'il arrive

C'est une caricature forte évidemment, mais pas totalement déconnectée de la réalité.
Après tu a culturiste est culturiste
Un gars qui fait une cure d oraux et qui se pinte tout les samedis dimanches c est sûre qu'à sa pds il va accuser ses oraux
 

Kaïzauran

Active Member
D'après mon expérience, les oraux c'est beaucoup de positif au début lorsque je les introduit à la cure, puis beaucoup de négatif ensuite.
Au début : rapide gain de force, plus d'énergie, congestion de fou, gain en volume musculaire de part la rétention d'eau intra-cellulaire...
Ensuite ça se corse : perte d'appétit, fatigue soudaine, visage bouffi, brûlure d'estomac et reflux gastrique sont de la partie.

Tout dépend bien entendu de la molécule et du dosage utilisé.
De manière générale, je préfère les oraux en sèche à petites doses style 20-30mg d'anavar ou win.
En prise de masse, c'est uniquement des injectables pour moi maintenant.
 

Narco13

Well-Known Member
Bonjour , ressentez vous des ballonnement du au oraux ? ( ventre sec mais abdomen gonfler )

sensation de mauvaise digestion etc ..
 

Julius59

Active Member
Bonjour , ressentez vous des ballonnement du au oraux ? ( ventre sec mais abdomen gonfler )

sensation de mauvaise digestion etc ..
Pour ma part certain oraux (anapolon ,superdrol) effets ressenti au bout d'une semaine environ
Ballonnement bide énorme alors que j'ai rien manger
Perte d'appétit
Remonter acide
Fatigue de malade
Pas bien dans mais pompes

J'ai tester 2 fois l'un et l'autre je me suis dit c'est peut être autre chose mais même effets donc op poubelle 4 ou 5 jours apres tout rentrée dans l'ordre j'ai donc bani tout ca depuit

Anavar, clemb,t3 sur c'est molecule pas ES pour ma part

Sinon pareil je reste sur l'injectables de préférence

Bon sujet pourquoi aller s'entraîner en étant à moitier hs car obstiner à vouloir quand même continuer sont protocole qui je pense n est pas constructif

Autant le réadapter ecouter sont corps et péter le feux à la salle
 
Dernière édition:

Publicité Stéroïdes

Haut