Bpc 157

Pat

Active Member
Alors 4eme semaine de tb500 et net amélioration sur l'épaule blessée.
A l'issue je ferai des injections de prp chez un gros spécialiste de ma région
 
  • Like
Réactions: AD.

\Beast/

Active Member
Les deux disent que le BPC157 favorise la production dopamine. C'est juste vu sous un autre angle. Un c'est pour aider au sevrage de certaines drogues et l'autre d'une manière générale. Donc ces deux études sont complémentaires et pas contradictoires.

C'est à l'arrêt du produit que les problèmes sont susceptibles de faire leur apparition.

Apport Exogène = ralentissement/arrêt production endogène --> le fonctionnement aura donc été plus ou moins impacté et mettra plus ou moins de temps à se rééquilibrer, revenir à son état initial
Donc en suivant t’es propos, le bpc augmenterais les taux de Dopamine de manière exogène et non l’inverse ce qui engendre, un ralentissement ou un arrêt de la sécrétion endogène, cette état de dépression ou ce coup de mou à l’arrêt ce justifie par le fait que les taux sont bas ou à O, c’est bien ça ? Tout est question de la durée d’utilisation et de son dosage ce au final
( D’où son grand intérêt dans la maladie de Parkinson )

Mais prenons l’exemple que la sécrétion Exogène est à l’arrêt, dans la logique il suffirait de faire une relance de cette dernière mais comment veux-tu relancer la production exo de dopamine ?
car si il y a un arrêt de la sécrétion exogène, elle ne peut ce rééquilibrer à son état initial d’elle même, du moins j’en doute fort car il lui faut une certaine stimulation pour que cela ce fait.

même si l’effet ce fera ressentir à l’arrêt, t’as remarqué une différence positive ou négative sur ça ? vu que actuellement tu l’utilises
 

AD.

Well-Known Member
Donc en suivant t’es propos, le bpc augmenterais les taux de Dopamine de manière exogène et non l’inverse ce qui engendre, un ralentissement ou un arrêt de la sécrétion endogène, cette état de dépression ou ce coup de mou à l’arrêt ce justifie par le fait que les taux sont bas ou à O, c’est bien ça ? Tout est question de la durée d’utilisation et de son dosage ce au final
( D’où son grand intérêt dans la maladie de Parkinson )

Mais prenons l’exemple que la sécrétion Exogène est à l’arrêt, dans la logique il suffirait de faire une relance de cette dernière mais comment veux-tu relancer la production exo de dopamine ?
car si il y a un arrêt de la sécrétion exogène, elle ne peut ce rééquilibrer à son état initial d’elle même, du moins j’en doute fort car il lui faut une certaine stimulation pour que cela ce fait.

même si l’effet ce fera ressentir à l’arrêt, t’as remarqué une différence positive ou négative sur ça ? vu que actuellement tu l’utilises

Endogène = sécrétion du corps
Exogène = apport extérieur

Donc oui c'est bien ça l'idée. Le BPC de par son apport exogène viendrait potentiellement perturber la production de dopamine naturelle.

Pour que la relance de la production se fasse il faudrait soit venir stimuler le système de production dopaminergique (aucune idée de comment cela est possible) ou tout simplement attendre que le corps se remette à en produire de lui même. Si le corps se rend compte qu'il n'a plus d'apport exogène alors il viendra "normalement" se remettre au travail pour reproduire des quantités suffisantes.

Ce n'est qu'une hypothèse infondée ce que je dit là. Je n'ai fait 0 recherche sur le système dopaminergique, je sais absolument pas comment ça fonctionne. C'est juste ce qui me semble logique quand je fait un parallèle avec le fonctionnement hormonal de l'axe HPTA. Mais si il n'y a pas de rétrocontrôle qui régit le système dopaminergique alors cette hypothèse n'a aucun sens.

Si par exemple le BPC vient cramer tes récepteurs de dopamine et que ces derniers ne sont pas en capacité de se régénérer (ce qui est également une hypothèse) alors tu seras bien moins sensible à la dopamine par la suite et ce jusqu'à la fin de ta vie. (Ce qui me semble extrêmement peu probable au vu du nombre de personne ayant utilisé le produit mais n'ayant eu aucune suite à l'arrêt)

Pour résumer tout ça, je fait que des suppositions donc si tu veux une vraie réponse il faut lire des études.
 

\Beast/

Active Member
@AD. Merde en étant dans mon message j’ai inverser les deux

trop d’hypothèse qui me font douter de l’arrêt de son utilisation car faut pas oublier qu’elle est
Un neurotransmetteur qui joue plusieurs rôles dans le cerveau surtout ceux dans le démarrage et la réalisation des mouvements. C’est pourquoi le dysfonctionnement du système dopaminergique est responsable des syndromes parkinsoniens, donc la maladie de Parkinson.

Et l’hypothèse de récepteurs cramés fait qu’aucune stimulation exogène ne sera possible et finit par être vouer à cette finalité, donc ne plus être sensible à la dopamine est le cadet des problèmes car c’est surtout la maladie de Parkinson qui nous attend si les récepteurs sont H.S ( après ce raisonnement c’est si on reste dans ton hypothèse, donc rien d’absolu ou de fondé, dû à l’utilisation du bpc )

a savoir que la dopamine est précurseur de la noradrenaline et donc de l’adreline, en soit, faire chuter ou cramé des récepteurs d’un neuromédiateurs en particulier peut faire chuter les autres neuromédiateurs et là tu es clairement dans la merde ( je sais que je pars loin dans mon raisonnement et l’on hypothèse mais en étudiant de plus prêt le fonctionnement du cerveau et bien ça peut être cohérent )
Mais une hypothèse s’ajoute ça, celles de l’utilisation des stero car il boost les récepteur des neuromédiateurs c’est ce pourquoi plus la testo sera haute et plus tu auras un taux de confiance en soi haut etc...
Donc jumeler les deux pourrais être intéressant
 
Dernière édition:

AD.

Well-Known Member
@AD. Merde en étant dans mon message j’ai inverser les deux

trop d’hypothèse qui me font douter de l’arrêt de son utilisation car faut pas oublier qu’elle est
Un neurotransmetteur qui joue plusieurs rôles dans le cerveau surtout ceux dans le démarrage et la réalisation des mouvements. C’est pourquoi le dysfonctionnement du système dopaminergique est responsable des syndromes parkinsoniens, donc la maladie de Parkinson.

Et l’hypothèse de récepteurs cramés fait qu’aucune stimulation exogène ne sera possible et finit par être vouer à cette finalité, donc ne plus être sensible à la dopamine est le cadet des problèmes car c’est surtout la maladie de Parkinson qui nous attend si les récepteurs sont H.S ( après ce raisonnement c’est si on reste dans ton hypothèse, donc rien d’absolu ou de fondé, dû à l’utilisation du bpc )

a savoir que la dopamine est précurseur de la noradrenaline et donc de l’adreline, en soit, faire chuter ou cramé des récepteurs d’un neuromédiateurs en particulier peut faire chuter les autres neuromédiateurs et là tu es clairement dans la merde ( je sais que je pars loin dans mon raisonnement et l’on hypothèse mais en étudiant de plus prêt le fonctionnement du cerveau et bien ça peut être cohérent )
Mais une hypothèse s’ajoute ça, celles de l’utilisation des stero car il boost les récepteur des neuromédiateurs c’est ce pourquoi plus la testo sera haute et plus tu auras un taux de confiance en soi haut etc...
Donc jumeler les deux pourrais être intéressant
Tu abordes des notions que je ne connais pas, je suis pas sûr de tout comprendre du coup. Faudrait que je me pose une aprem pour apprendre la dessus ça à l'air plutôt intéressant.

Après je ne pense pas non plus qu'il faille trop se prendre la tête avec le BPC157 ou même le TB500. Il existe déjà nombre de retours sur ces produits et ils sont en extrême majorité positif ou neutre.

Juste, il y a une chose de sûre, c'est que de venir apporter une multitude de produits exogènes à son corps n'est pas bon. On reste quand même sur une machine naturelle qui est calibrée extrêmement précisément et dont on est encore loin d'en connaître tout les tenants et aboutissants. Donc venir stimuler ses récepteurs aux neuromédiateurs ou que sais-je n'est, selon moi, pas la bonne manière d'utiliser ces produits. D'autant plus que nous ne sommes pas des experts en la matière. En rester à l'utilisation "classique" c'est parfois la meilleure chose à faire.
 

\Beast/

Active Member
Tu abordes des notions que je ne connais pas, je suis pas sûr de tout comprendre du coup. Faudrait que je me pose une aprem pour apprendre la dessus ça à l'air plutôt intéressant.

Après je ne pense pas non plus qu'il faille trop se prendre la tête avec le BPC157 ou même le TB500. Il existe déjà nombre de retours sur ces produits et ils sont en extrême majorité positif ou neutre.

Juste, il y a une chose de sûre, c'est que de venir apporter une multitude de produits exogènes à son corps n'est pas bon. On reste quand même sur une machine naturelle qui est calibrée extrêmement précisément et dont on est encore loin d'en connaître tout les tenants et aboutissants. Donc venir stimuler ses récepteurs aux neuromédiateurs ou que sais-je n'est, selon moi, pas la bonne manière d'utiliser ces produits. D'autant plus que nous ne sommes pas des experts en la matière. En rester à l'utilisation "classique" c'est parfois la meilleure chose à faire.
Et bien après avoir énormément étudié personnellement la chose, je pense en avoir fais le tour et effectivement c’est très intéressant surtout que les réactions cérébrales engendrées par les stéro deviennent plus clair à présent.

je pense aussi mais le problème c’est que les retours sont incomplets donc l’avis n’est pas sûr.
Car pour avoir un verdict réel il faudrait

- savoir l’état de base de la personne avant bpc, si elle est stable psychologiquement pour voir si il y’a une réelle modulation des neurotransmetteurs et si l’ES de dépression est significatif au quotidien pendant et après bpc.

- Savoir aussi si il prend des molécules ou substances qui vont venir inhiber ou être nuisible au bon fonctionnement de ces neurotransmetteurs au quotidien.


- et surtout savoir si son bpc est bon, si le mec envoie un bpc pure à 30%, couper à je sais pas quoi et que ces 30% sont de basse qualité et bien on ce retrouve avec un retour positif ou neutre car ça fiole est inutile, ou sous dosée.
Donc au final il y a beaucoup de facteurs pour prendre en compte un vrai retour positif.

D’avis personnelle, le corps est assez confronté à des perturbations, que ce soit avec la nutrition pitoyable de certains, les cures complètement incohérent avec des dosages de fou et une qualité médiocre et pour finir tu rajoutes à ça une prise en compte de l’hygiène de vie de la personne.
donc tout ça vient perturber, sur stimuler et altérer le bon fonctionnement de certains neuromédiateurs.

c’est bien pour ça que je reste perplexe sur le BPC, propriétés incroyables mais un inconvénient qui pause problème car la plupart des études sont sur des cas qui seront sur bpc à vie donc pas de problème de récepteurs dopaminergique h.s vu qu’il sera toujours stimuler de manière exogène, ce qui n’est pas notre cas et si par mal chance tu te confrontes à dérèglement des neurotransmetteurs et bien bonne chance pour la suite

tu es actuellement sous bpc, t’as remarqué t’es changement dans tes habitudes ou ton comportement psychologique ?
Même si c’est à l’arrêt que cela ce manifeste
 
  • Like
Réactions: AD.

AD.

Well-Known Member
Et bien après avoir énormément étudié personnellement la chose, je pense en avoir fais le tour et effectivement c’est très intéressant surtout que les réactions cérébrales engendrées par les stéro deviennent plus clair à présent.

je pense aussi mais le problème c’est que les retours sont incomplets donc l’avis n’est pas sûr.
Car pour avoir un verdict réel il faudrait

- savoir l’état de base de la personne avant bpc, si elle est stable psychologiquement pour voir si il y’a une réelle modulation des neurotransmetteurs et si l’ES de dépression est significatif au quotidien pendant et après bpc.

- Savoir aussi si il prend des molécules ou substances qui vont venir inhiber ou être nuisible au bon fonctionnement de ces neurotransmetteurs au quotidien.


- et surtout savoir si son bpc est bon, si le mec envoie un bpc pure à 30%, couper à je sais pas quoi et que ces 30% sont de basse qualité et bien on ce retrouve avec un retour positif ou neutre car ça fiole est inutile, ou sous dosée.
Donc au final il y a beaucoup de facteurs pour prendre en compte un vrai retour positif.

D’avis personnelle, le corps est assez confronté à des perturbations, que ce soit avec la nutrition pitoyable de certains, les cures complètement incohérent avec des dosages de fou et une qualité médiocre et pour finir tu rajoutes à ça une prise en compte de l’hygiène de vie de la personne.
donc tout ça vient perturber, sur stimuler et altérer le bon fonctionnement de certains neuromédiateurs.

c’est bien pour ça que je reste perplexe sur le BPC, propriétés incroyables mais un inconvénient qui pause problème car la plupart des études sont sur des cas qui seront sur bpc à vie donc pas de problème de récepteurs dopaminergique h.s vu qu’il sera toujours stimuler de manière exogène, ce qui n’est pas notre cas et si par mal chance tu te confrontes à dérèglement des neurotransmetteurs et bien bonne chance pour la suite

tu es actuellement sous bpc, t’as remarqué t’es changement dans tes habitudes ou ton comportement psychologique ?
Même si c’est à l’arrêt que cela ce manifeste
Oui c'est vrai que toute ces variables sont à prendre en compte. Il faudrait faire des études plus poussée pour obtenir une vrai réponse..

Actuellement je n'ai vu absolument aucun changement au niveau comportemental / psychologique. Mon humeur est stable. Mais comme tu disais, faudrait il encore que je sache si ce que je prend est bien du BPC et que son dosage et pureté soit également au rdv.
 

\Beast/

Active Member
Oui c'est vrai que toute ces variables sont à prendre en compte. Il faudrait faire des études plus poussée pour obtenir une vrai réponse..

Actuellement je n'ai vu absolument aucun changement au niveau comportemental / psychologique. Mon humeur est stable. Mais comme tu disais, faudrait il encore que je sache si ce que je prend est bien du BPC et que son dosage et pureté soit également au rdv.
C’est clairement ça d’où ma méfiance sur les nombreux retours positif, personnellement je compte me mettre sous bpc mais je reste énormément perplexe, certes faut pas ce prendre la tête mais à jamais ce prendre la tête et bien c’est un mur que tu te prends à l’arrivée.

Il vient d’où ton bpc ? En parallèle tu es en on ou off ?
mais d’après les études et dans la logique même, ce serait à l’arrêt que tout ça ce manifeste étant donné qu’on coupe l’apport endogène.
Tu as déjà connus des retours négatifs ou de dépression de certains de gars avec l’usage du bpc ?
 

AD.

Well-Known Member
C’est clairement ça d’où ma méfiance sur les nombreux retours positif, personnellement je compte me mettre sous bpc mais je reste énormément perplexe, certes faut pas ce prendre la tête mais à jamais ce prendre la tête et bien c’est un mur que tu te prends à l’arrivée.

Il vient d’où ton bpc ? En parallèle tu es en on ou off ?
mais d’après les études et dans la logique même, ce serait à l’arrêt que tout ça ce manifeste étant donné qu’on coupe l’apport endogène.
Tu as déjà connus des retours négatifs ou de dépression de certains de gars avec l’usage du bpc ?
Je suis off. Natty à vrai dire (si on ne compte pas les peptides évidemment). Je n'ai encore jamais curé et les seuls produits utilisés ont été le GFA-RNAST de roidbuddy et le BPC157/TB500 de Wendy Qindao.

Sinon je n'ai connu aucun retour de depression lié à l'utilisation du BPC mais il en existe sur les forums anglais.
 

\Beast/

Active Member
Je suis off. Natty à vrai dire (si on ne compte pas les peptides évidemment). Je n'ai encore jamais curé et les seuls produits utilisés ont été le GFA-RNAST de roidbuddy et le BPC157/TB500 de Wendy Qindao.

Sinon je n'ai connu aucun retour de depression lié à l'utilisation du BPC mais il en existe sur les forums anglais.
Dans un sens c’est intéressant que tu sois natty car tu n’as pas de fluctuation hormonal et d’apport exogène, qui pourrait modifier certains récepteurs etc...

Si tu as les liens des forums anglais qui en parle, je suis preneurs.
Car certains en parle mais hormis des études qui ne peuvent être appliquer à l’humain et bien rien de concret.

@florian83 j’ai pu voir que tu abordes aussi le liens entre BPC et modulation du système dopaminergique, donc si tu as aussi des liens qui aborde le sujet je suis preneurs
 

florian83

Well-Known Member
Dans un sens c’est intéressant que tu sois natty car tu n’as pas de fluctuation hormonal et d’apport exogène, qui pourrait modifier certains récepteurs etc...

Si tu as les liens des forums anglais qui en parle, je suis preneurs.
Car certains en parle mais hormis des études qui ne peuvent être appliquer à l’humain et bien rien de concret.

@florian83 j’ai pu voir que tu abordes aussi le liens entre BPC et modulation du système dopaminergique, donc si tu as aussi des liens qui aborde le sujet je suis preneurs
y'a cette étude qui en parle https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5333585/
 

Ricci

Active Member
Salut les gars, est ce qu'on peut melanger le bpc et tb500 dans la même seringue ?
Aussi comment on fait pour calculer le bpc, si il y a 5ui par Vial avec 2ml d'eau bac, c'est combien 200mcg en ml dans une seringue ?
 
Dernière édition:

AD.

Well-Known Member
Salut les gars, est ce qu'on peut melanger le bpc et tb500 dans la même seringue ?
Aussi comment on fait pour calculer le bpc, si il y a 5ui par Vial avec 2ml d'eau bac, c'est combien 200mcg en ml dans une seringue ?
Oui tu peux mélanger BPC et TB500 dans la seringue.

5ui? 5mg plutôt

Si 2ml = 5mg alors 0.1ml = 250mcg & 200mcg = 0.08ml
 

Ricci

Active Member
Pour citer un post d'Heinrich :
Le bpc se prend habituellement à 2x250mcg matin et soir pour traiter un problème inflammatoire en triatement, sur 1 mois mini pour avoir des effets.
Le TB500, pas de protocole précis, c'est un peu à la carte, mais habituellement le conseil pour des tendinites tenaces est 2 x 10mg les 2 premières semaines, 5mg les 4 suivantes, et ensuite 2mg environ/mois en entretien/prévention. Pour éviter de trop grosses injections, on peut l'utiliser à 2-3mg à chaque fois (donc 3-4 inj les 2 premières semaines, et 2 les suivantes, par exemple).
 

Eiffel

Member
Pour citer un post d'Heinrich :
Le bpc se prend habituellement à 2x250mcg matin et soir pour traiter un problème inflammatoire en triatement, sur 1 mois mini pour avoir des effets.
Le TB500, pas de protocole précis, c'est un peu à la carte, mais habituellement le conseil pour des tendinites tenaces est 2 x 10mg les 2 premières semaines, 5mg les 4 suivantes, et ensuite 2mg environ/mois en entretien/prévention. Pour éviter de trop grosses injections, on peut l'utiliser à 2-3mg à chaque fois (donc 3-4 inj les 2 premières semaines, et 2 les suivantes, par exemple).
Merci beaucoup. J ai pris cela chez direct-pep https://direct-peptides.com/product/tb500-bpc157-20mg-pre-mixed/
Du coup le dosage est iso (10mg*2 par cartouche) pour les 2 produits et contrairement à chacun des produits vendus séparément il n’y a pas d indication de dosage des injections. Suis un peu perdu....
J’ai une inflammation aiguë du tennis elbow et un syndrome femoro patellaire chronique pour info.
 

Publicité Stéroïdes

Haut