Cycle d'essai Testosterone pour hypogonadisme : besoin d'avis

Matsor

Well-Known Member
Non, non, justement là je parlais de son cas perso...

Même si la posologie est différente :
Patient en trt
Ou bodybuilder en Cruise

Le corps réagit de la même manière avec de l'exogène cf grafique de Giant.

En théorie tu as raison. Mais en pratique le patient ne vas pas sentir de difference avec 60mg toutes les deux semaines ou 125mg une fois par mois. Et le patient sera perdant en terme de confort (plus d’injection), en terme de finances et organisation (plus de visite chez l’infirmier) et en term d’observance de traitement (planification des vacances, déplacement etc).
 
Dernière édition:

RX-style2

Well-Known Member
En théorie tu as raison. Mais en pratique le patient ne vas pas sentir de difference avec 60mg toutes les deux semaines ou 125mg une fois par mois. Et le patient sera perdant en terme de confort (plus d’injection), en terme de finances et organisation (plus de visite chez l’infirmier) et en term d’observance de traitement (planification des vacances, déplacement etc).
Tu as raison, je suis d'accord avec toi...
Mais là durée de vie de l'ester va rentrer en jeu également d'où pour moi le besoin de maintien du taux, même si celui-ci est faible.
Ce n'est que mon point de vue.
 

GLAC

Active Member
C'est sur que niveau taux sanguin 1 injection par mois c'est pas le top du tout.

Les fluctuations vont se faire sentir.

Après, il n'y a pas de multi vial en version pharma à ma connaissance.

Tout du moins pas en Europe.

Répartition = stabilité

La prochaine pds est programmée combien de temps après ta première injection : 10 à 14 jours normalement...?
Ah non mais je sais pas si tu as bien lu mais là il en a pour 8 mois comme ça lol

"Le fait de sortir des normes physiologiques (niv bas ou niv haut) entraine des conséquences."

Je ne dis pas le contraire, je ne veux pas non plus le faire sortir des normes.
 

GLAC

Active Member
En théorie tu as raison. Mais en pratique le patient ne vas pas sentir de difference avec 60mg toutes les deux semaines ou 125mg une fois par mois. Et le patient sera perdant en terme de confort (plus d’injection), en terme de finances et organisation (plus de visite chez l’infirmier) et en term d’observance de traitement (planification des vacances, déplacement etc).
Moi aussi j'ai le droit de dire que tu dis des bêtises ? Quoi que tu as peut-être raison dans le sens où il ne sentira rien du tout, parce que si vraiment la dose était assez importante pour être sentie je peux te dire que ça ne ferait pas le même effet entre les deux premières semaines et les deux dernières.
 
Dernière édition:

Viper

Well-Known Member
Membre du Staff
SUPERMODO
C’est incroyable le nombre d’experts que l’on peut trouver sur le net aujourd’hui, bientôt on ne saura plus à qui attribuer le prix Nobel de médecine entre toutes ces personnes qui après avoir lu 2-3 articles ou études sur internet, regardé quelques vidéos sur YouTube, voire même en se basant sur une simple expérience personnelle se croient plus compétentes que des spécialistes ayant étudié le sujet pendant plusieurs années…
 

NA$$

Well-Known Member
C’est incroyable le nombre d’experts que l’on peut trouver sur le net aujourd’hui, bientôt on ne saura plus à qui attribuer le prix Nobel de médecine entre toutes ces personnes qui après avoir lu 2-3 articles ou études sur internet, regardé quelques vidéos sur YouTube, voire même en se basant sur une simple expérience personnelle se croient plus compétentes que des spécialistes ayant étudié le sujet pendant plusieurs années…
Bonjour, la je me sent obligé de dire ce que je penses :)

Spécialistes qui ont tellement étudiés qu'il en finissent par prescrire plus de poisons tel que les benzodiazépines, anti depresseurs, neuroleptiques et autres sois disant médicaments qui te feront bien plus de mal dans le temps...

Moi je comprends les 2 sons de cloche sur ce débat mais étant été un peu dans le cas de @TestoHeadFR mais dans un autre contexte et variables je ne vois pas du tout l'intérêt d'un traitement aussi ridicule , ce dernier fera plus de mal que de bien et finiras par une perte de temps .

Sois on fait les choses bien cash soit vaut mieux ne rien faire.

Pour en revenir au coûts de notre fameuse sécurité sociale , je rappelle qu'une fiole d'androtardyl coûte entre 7 et 9 euros selon les pharmacies.

Ne pensez vous pas que plutôt de claquer des milliards en soins merdiques qui lobotomise le cerveau et l'âme de millions de personnes il serait bien plus convenable de faire du préventif en faisant faire des analyses tout les 6 mois en moyenne + se battre contre la malbouffe et autres vecteurs de maladies physique ou psychiques ?


Moi mon conseil c'est essaye de te faire prescrire 1 fiole d'androtardyl par semaine pour n'en utiliser que 70mg par semaine( 0.35ml) soit 2 injections sous cutané de 0.18ml ( oui oui on peut faire du sous cutané avec des huileux) , cela te prendras 2x6 minutes en moyenne dans la semaine ( temps de préparation/ désinfection/ injection/ tri et rangement ensuite)

Moi et d'autres sommes arrivés au bout de quelques années à tomber sur des médecins qui essayes des choses plutôt de faire que ce qu'il y as d'écrit uniquement sur vidal .

Sportivement Nass.
 

GLAC

Active Member
C’est incroyable le nombre d’experts que l’on peut trouver sur le net aujourd’hui, bientôt on ne saura plus à qui attribuer le prix Nobel de médecine entre toutes ces personnes qui après avoir lu 2-3 articles ou études sur internet, regardé quelques vidéos sur YouTube, voire même en se basant sur une simple expérience personnelle se croient plus compétentes que des spécialistes ayant étudié le sujet pendant plusieurs années…
Ce n'est pas parce qu'un médecin a prescrit tel traitement que c'est le bon, il serait allé chez un autre endocrino ça aurait probablement été très différent. D'ailleurs cette posologie n'est même pas indiquée dans la notice.
Et tu es d'une naïveté assez surprenante, tu es vraiment sûr que le gars est un expert en testo ? On ne sait même pas s'il fait 1 cas au mois, et la formation je n'en parle même pas, ceux qui décident de vraiment s'y intéresser sont rares.
 

Freezer

Well-Known Member
Moi je suis de Belgique, donc je peux pas juger, mais j'ai été très bien pris en charge une fois le problème diagnostiqué, c'est vrai qu'avec mon âge j'ai été renvoyé longtemps vers les psy qui m'ont traité mes changements d'humeur à grand coup de psychotropes.
Ensuite ya eu pleins de test pour la thyroïde, c'est seulement quand j'ai voulu des enfants et que forcément ça fonctionnait pas qu'on a cherché côté hormones androgènes, mais ensuite j'ai tout eu test de densité osseuse, écho des testicules, prise de sang, IRM test à la GnRH (enfin je suppose à l'époque on me faisait des piqûres sans me dire ce qu'on me donnait, là c'est pure intuition), une fois le diagnostic, on m'a proposé un traitement de 2 injections de sustanon à 1 semaine d'intervalle ensuite prise de sang de contrôle et ensuite 1 injections toutes les 3 semaines.
Après 8 mois, j'ai stoppé le traitement (en réalité comme ça allait bien j'ai simplement pas été au rendez-vous), et sans relance j'ai rien senti de particulier, c'est avec une visite pour autre chose qu'il a relu mon dossier qu'il m'a dit que je pouvais pas arrêter le traitement comme ça, il m'a expliqué que je risquait des problèmes avec l'ostéoporose etc... Du coup j'ai repris ma trt et comme je prennais de la testo je me suis renseigné pour faire une cure ( pure caprice personnel j'avoue)
 

GLAC

Active Member
Bonjour, la je me sent obligé de dire ce que je penses :)

Spécialistes qui ont tellement étudiés qu'il en finissent par prescrire plus de poisons tel que les benzodiazépines, anti depresseurs, neuroleptiques et autres sois disant médicaments qui te feront bien plus de mal dans le temps...

Moi je comprends les 2 sons de cloche sur ce débat mais étant été un peu dans le cas de @TestoHeadFR mais dans un autre contexte et variables je ne vois pas du tout l'intérêt d'un traitement aussi ridicule , ce dernier fera plus de mal que de bien et finiras par une perte de temps .

Sois on fait les choses bien cash soit vaut mieux ne rien faire.

Pour en revenir au coûts de notre fameuse sécurité sociale , je rappelle qu'une fiole d'androtardyl coûte entre 7 et 9 euros selon les pharmacies.

Ne pensez vous pas que plutôt de claquer des milliards en soins merdiques qui lobotomise le cerveau et l'âme de millions de personnes il serait bien plus convenable de faire du préventif en faisant faire des analyses tout les 6 mois en moyenne + se battre contre la malbouffe et autres vecteurs de maladies physique ou psychiques ?


Moi mon conseil c'est essaye de te faire prescrire 1 fiole d'androtardyl par semaine pour n'en utiliser que 70mg par semaine( 0.35ml) soit 2 injections sous cutané de 0.18ml ( oui oui on peut faire du sous cutané avec des huileux) , cela te prendras 2x6 minutes en moyenne dans la semaine ( temps de préparation/ désinfection/ injection/ tri et rangement ensuite)

Moi et d'autres sommes arrivés au bout de quelques années à tomber sur des médecins qui essayes des choses plutôt de faire que ce qu'il y as d'écrit uniquement sur vidal .

Sportivement Nass.
Enfin, je commençais de désespérer...
Sinon par rapport au dosage, clairement 1 fiole par semaine ça parait assez compliqué à obtenir. Par contre il peut envisager (à ses risques) de conserver le produit une fois ouvert, soit le transférer dans une fiole vide soit dans une seringue et une boîte hermétique dans le frigo, c'est une astuce parfois utilisée.
 

Freezer

Well-Known Member
Enfin, je commençais de désespérer...
Sinon par rapport au dosage, clairement 1 fiole par semaine ça parait assez compliqué à obtenir. Par contre il peut envisager (à ses risques) de conserver le produit une fois ouvert, soit le transférer dans une fiole vide soit dans une seringue et une boîte hermétique dans le frigo, c'est une astuce parfois utilisée.
Non, tu ne peux pas conserver une ampoule déjà ouverte.
Risques de prolifération bactérienne trop important.
Achète une vial en UG si vraiment tu veux faire ça.
 

Viper

Well-Known Member
Membre du Staff
SUPERMODO
Bonjour, la je me sent obligé de dire ce que je penses :)

Spécialistes qui ont tellement étudiés qu'il en finissent par prescrire plus de poisons tel que les benzodiazépines, anti depresseurs, neuroleptiques et autres sois disant médicaments qui te feront bien plus de mal dans le temps...

Moi je comprends les 2 sons de cloche sur ce débat mais étant été un peu dans le cas de @TestoHeadFR mais dans un autre contexte et variables je ne vois pas du tout l'intérêt d'un traitement aussi ridicule , ce dernier fera plus de mal que de bien et finiras par une perte de temps .

Sois on fait les choses bien cash soit vaut mieux ne rien faire.

Pour en revenir au coûts de notre fameuse sécurité sociale , je rappelle qu'une fiole d'androtardyl coûte entre 7 et 9 euros selon les pharmacies.

Ne pensez vous pas que plutôt de claquer des milliards en soins merdiques qui lobotomise le cerveau et l'âme de millions de personnes il serait bien plus convenable de faire du préventif en faisant faire des analyses tout les 6 mois en moyenne + se battre contre la malbouffe et autres vecteurs de maladies physique ou psychiques ?


Moi mon conseil c'est essaye de te faire prescrire 1 fiole d'androtardyl par semaine pour n'en utiliser que 70mg par semaine( 0.35ml) soit 2 injections sous cutané de 0.18ml ( oui oui on peut faire du sous cutané avec des huileux) , cela te prendras 2x6 minutes en moyenne dans la semaine ( temps de préparation/ désinfection/ injection/ tri et rangement ensuite)

Moi et d'autres sommes arrivés au bout de quelques années à tomber sur des médecins qui essayes des choses plutôt de faire que ce qu'il y as d'écrit uniquement sur vidal .

Sportivement Nass.
Oui je suis d’accord avec ton point de vu.
Mon endocrinologue m’avait prescrit 1/4 d’ampoulé d’Androtardyl toute les semaines et cela prouvait une vraie ouverture d’esprit de sa part.
Mais je préférerais toujours faire confiance à un professionnel plutôt qu’à de pseudo experts du net.

@GLAC Tu seras gentil d’éviter de me taxer de naïveté, merci.
 

GLAC

Active Member
Moi je suis de Belgique, donc je peux pas juger, mais j'ai été très bien pris en charge une fois le problème diagnostiqué, c'est vrai qu'avec mon âge j'ai été renvoyé longtemps vers les psy qui m'ont traité mes changements d'humeur à grand coup de psychotropes.
Ensuite ya eu pleins de test pour la thyroïde, c'est seulement quand j'ai voulu des enfants et que forcément ça fonctionnait pas qu'on a cherché côté hormones androgènes, mais ensuite j'ai tout eu test de densité osseuse, écho des testicules, prise de sang, IRM test à la GnRH (enfin je suppose à l'époque on me faisait des piqûres sans me dire ce qu'on me donnait, là c'est pure intuition), une fois le diagnostic, on m'a proposé un traitement de 2 injections de sustanon à 1 semaine d'intervalle ensuite prise de sang de contrôle et ensuite 1 injections toutes les 3 semaines.
Après 8 mois, j'ai stoppé le traitement (en réalité comme ça allait bien j'ai simplement pas été au rendez-vous), et sans relance j'ai rien senti de particulier, c'est avec une visite pour autre chose qu'il a relu mon dossier qu'il m'a dit que je pouvais pas arrêter le traitement comme ça, il m'a expliqué que je risquait des problèmes avec l'ostéoporose etc... Du coup j'ai repris ma trt et comme je prennais de la testo je me suis renseigné pour faire une cure ( pure caprice personnel j'avoue)
Quand on a un diabète on le traite, et pas à moitié, quand on a problème thyroïdien pareil, la testo (le diable en personne) ça doit être pareil. Et en effet ça évite de prendre tout un tas d'autres médicament, mon doc voulait aussi me mettre sous antidépresseurs parce que je ne me sentais pas bien, par la suite on aurait donné un traitement horrible contre l'ostéoporose (enfin je ne sais plus s'il est encore sur le marché), etc.
 

NA$$

Well-Known Member
Enfin, je commençais de désespérer...
Sinon par rapport au dosage, clairement 1 fiole par semaine ça parait assez compliqué à obtenir. Par contre il peut envisager (à ses risques) de conserver le produit une fois ouvert, soit le transférer dans une fiole vide soit dans une seringue et une boîte hermétique dans le frigo, c'est une astuce parfois utilisée.

Rien de compliqué.
 

NA$$

Well-Known Member
Oui je suis d’accord avec ton point de vu.
Mon endocrinologue m’avait prescrit 1/4 d’ampoulé d’Androtardyl toute les semaines et cela prouvait une vraie ouverture d’esprit de sa part.
Mais je préférerais toujours faire confiance à un professionnel plutôt qu’à de pseudo experts du net.

@GLAC Tu seras gentil d’éviter de me taxer de naïveté, merci.
Je te comprends poto mais combien s'intéresse au hormones androgènes et l'équilibre de chaque homme que nous sommes ?

Très très peu ! Jai consulté une quinzaine de spécialistes différents et fait moultes essais et pour au final essayer des choses par moi même.

Il n'y as que il y as 2 ans bientôt que jai pu trouver un urologue adorable et qui lâche rien pour ses patients ... Je lui ai tout dis de mes expériences avec le clomid (2018) jusqu'au proviron et cie ... Oui mes initiatives mon aidé à avoir deux magnifiques enfants.

Lui m'as dis clairement attends on vas éviter de te faire prendre des médicaments du marché noir, je suis d'accord pour t'accompagner pour voir ce que l'on peut faire ensembles mais à condition que ça soit raisonnable et transparent.

Bref , depuis tout mes problèmes ne sont pas forcément résolus mais je vais beaucoup mieux ça c'est certain.
 

Viper

Well-Known Member
Membre du Staff
SUPERMODO
Je te comprends poto mais combien s'intéresse au hormones androgènes et l'équilibre de chaque homme que nous sommes ?

Très très peu ! Jai consulté une quinzaine de spécialistes différents et fait moultes essais et pour au final essayer des choses par moi même.

Il n'y as que il y as 2 ans bientôt que jai pu trouver un urologue adorable et qui lâche rien pour ses patients ... Je lui ai tout dis de mes expériences avec le clomid (2018) jusqu'au proviron et cie ... Oui mes initiatives mon aidé à avoir deux magnifiques enfants.

Lui m'as dis clairement attends on vas éviter de te faire prendre des médicaments du marché noir, je suis d'accord pour t'accompagner pour voir ce que l'on peut faire ensembles mais à condition que ça soit raisonnable et transparent.

Bref , depuis tout mes problèmes ne sont pas forcément résolus mais je vais beaucoup mieux ça c'est certain.
Il est évident que certains professionnels de santé sont plus « ouverts » que d’autres, et tu as effectivement eu de la chance de tomber sur l’un d’eux, qui semble être à l’écoute de ses patients.
Ce que je soulignais néanmoins c’est qu’ici nous sommes sur un forum de body building et bien souvent des dosages « classiques » de TRT sont mal acceptés par certains car ils leur semblent trop faibles. Mais l’objectif d’une TRT n’est en rien de permettre un gain de masse musculaire tant convoité dans notre sport, c’est simplement faire en sorte que la personne qui en a besoin se sente mieux.
Et là je dois avouer - mais sans y connaître grand chose suffisamment (sachons rester humble) - que le protocole classique de 250mg toutes les 3 semaines d’enanthate n’est pas forcément optimal pour maintenir un taux stable. D’où l’intérêt de chercher des professionnels de santé prêts à rester sur un tel dosage mais à le diviser en plusieurs prises, ce qui semble être davantage optimal.
Mais là encore, plutôt que d’expérimenter par moi-même sur la base de quelques lectures, je ferai toujours davantage confiance à un professionnel de santé ;)
 

NA$$

Well-Known Member
Il est évident que certains professionnels de santé sont plus « ouverts » que d’autres, et tu as effectivement eu de la chance de tomber sur l’un d’eux, qui semble être à l’écoute de ses patients.
Ce que je soulignais néanmoins c’est qu’ici nous sommes sur un forum de body building et bien souvent des dosages « classiques » de TRT sont mal acceptés par certains car ils leur semblent trop faibles. Mais l’objectif d’une TRT n’est en rien de permettre un gain de masse musculaire tant convoité dans notre sport, c’est simplement faire en sorte que la personne qui en a besoin se sente mieux.
Et là je dois avouer - mais sans y connaître grand chose suffisamment (sachons rester humble) - que le protocole classique de 250mg toutes les 3 semaines d’enanthate n’est pas forcément optimal pour maintenir un taux stable. D’où l’intérêt de chercher des professionnels de santé prêts à rester sur un tel dosage mais à le diviser en plusieurs prises, ce qui semble être davantage optimal.
Mais là encore, plutôt que d’expérimenter par moi-même sur la base de quelques lectures, je ferai toujours davantage confiance à un professionnel de santé ;)
Je te rejoins l'ami.

Mais toi même qui à été confronté à un essai de substitution hormonale tu as du remarquer que les hormones de synthèse non pas autant de biodisponibilité cérébrale que celle endogène.

80mg par semaine soit à peu près 60mg effectifs sont vraiment le dosage thérapeutique avec un minimum d'efficacité.

À un moment donné il faut reconnaître que mis à part le diabète (et encore... ) Et les éventuels problèmes de thyroïde ils sont largués, peut être pas tous mais mon expérience me fait attester de 90 % d'entre eux qui sont à l'ouest complet.

Plutôt que d'utiliser de la berberine et de la silymarine on vas les gaver de metformine et d'insuline pour achever leur pancréas + leur microbiote...

Pareil pour la thyroïde suffit de faire doser au moins l'iode érythrocytaire et l'aminogramme global sanguin pour pourquoi pas prescrire des dopaminergiques + de la tyrosine en intragraisseux ou en oral pour essayer de réveiller un peu cette dernière mais au lieu de ça on vas les gaver de levotycrotte et t3/t4 à foisons...

Mon cousin germain est bac + 14 chef urgentiste au chu + des gardes de smur / régul et interventions dans toute la région et lui même me dis que sur beaucoup de choses par rapport à des confrères canadiens / japonais qu'il as pu côtoyer ils sont à la ramasse complet.
 

Isis51

Well-Known Member
Oui je suis d’accord avec ton point de vu.
Mon endocrinologue m’avait prescrit 1/4 d’ampoulé d’Androtardyl toute les semaines et cela prouvait une vraie ouverture d’esprit de sa part.
Mais je préférerais toujours faire confiance à un professionnel plutôt qu’à de pseudo experts du net.

@GLAC Tu seras gentil d’éviter de me taxer de naïveté, merci.
Idem grosse ouverture d esprit de la part de mon endocrinologue poto ;)
 

Publicité Stéroïdes

Haut