Oestrogene

Discussion dans 'Santé Masculine et TRT' démarrée par littlepanda, 3 Décembre 2016.

  1. #1
    littlepanda

    littlepanda Member

    Slt a tout le monde!

    Reflexion de la soirée:
    Nous savons tous que sous cure il faut controller les oestrogenes... mais en meme temps des taux trop bas peuvent limiter les gains musculaires.

    Qu'en est il des taux trop élevés en oestrogenes?
    Nous savons que cela engendre beaucoup d'effets secondaires...

    MAIS EST CE QUE DES TAUX TROP ELEVÉS EN OESTROGENES PEUVENT LIMITER LES GAINS MUSCULAIRE LORS D'UNE CURE?
     
    jmgz aime votre message.
  2. #2
    jmgz

    jmgz Active Member

    pour moi super question j'attend la réponse des plus expérimenter pour en savoir un peux plus car ces mon cas actuellement :)
     
  3. #3
    AppelleMoiFrancis

    AppelleMoiFrancis Active Member

    Je ne suis pas endocrinologue mais logiquement si on a des œstrogènes c'est que le corps en a besoin, sinon ce gêne n'aurait pas été transmis au fil des générations. C'est valable aussi pour les autres hormones.

    Déjà quand on cure, on bouleverse la chimie normal du corps donc si en plus tu crashs d'autres hormones bah tu ne fais que amplifier le bouleversement hormonal.
     
  4. #4
    AppelleMoiFrancis

    AppelleMoiFrancis Active Member

    J'ai lu trop vite :D Je croyais que tu te demandais si un taux trop bas était mauvais.

    J'avais lu un bout d'article intéressant sur le fait que les femmes n'ont pas souvent de courbature dû à leur taux d’œstrogène élevé.

    "
    Beaucoup de personnes et en particulier les femmes n’ont presque jamais de courbatures. Ces personnes ont un point commun : elles produisent beaucoup d’œstrogènes (l’hormone femelle). En effet, l’imprégnation œstrogénique des cellules musculaires leur fournit une grande résistance et les protège des micro-traumatismes dus à l’entraînement. Donc pas de fissure, le calcium ne sera pas toxique et donc pas d’inflammation. Ces personnes peuvent donc faire subir les plus grands outrages à leurs fibres musculaires : elles auront du mal à les endommager. Génial non ? Enfin un super anti-catabolisant !

    Mais si l’on poussait ce raisonnement à fond, les personnes qui n’ont pas de courbature devraient être énormes. En particulier les femmes. Or c’est le contraire qui se produit. Les femmes sont moins grosses que les hommes (et pourtant elles produisent plus de GH que les hommes). Pour expliquer ce phénomène, souvenez-vous de ce que nous avons dit sur l’inflammation : ce sont des substances catabolisantes qui vont préparer le terrain pour permettre l’anabolisme. Donc sans catabolisme, pas d’anabolisme, donc une stagnation. Cela peut vous paraître étrange mais cela marche comme cela.

    Pour illustrer notre propos, voyons comment marchent les anabolisants stéroïdiens (hormones mâles). La prise de ces produits va d’une part changer l’équilibre hormone mâle/hormone femelle en faveur de la première. D’autre part les androgènes ont une action anti-œstrogénique à un niveau post-récepteur. Résultat : la protection musculaire fournie par l’œstrogène diminue fortement. Les entraînements musculaires seront beaucoup plus catabolisants. Et la présence d’anabolisants assure que la réparation sera plus forte que les destructions : prise de masse musculaire. Si vous ne me croyez pas, il suffit de regarder une analyse sanguine d’un anabolisé : son niveau de créatine kinase (CK) est élevé. La CK est le reflet du catabolisme musculaire. Bien sûr cela ne sera pas vrai si le ou la culturiste prennent des anabolisants qui aromatisent (c’est-à-dire que l’hormone mâle se transforme en hormone femelle)."

    Source: http://www.superphysique.org/articles/380
    Paragraphe: Les courbatures : tout le monde ne peut pas en avoir
     
  5. #5
    littlepanda

    littlepanda Member

    AppelleMoiFrancis aime votre message.
  6. #6
    federer

    federer Well-Known Member

    Juste pour rebondir sur ce post, la trenbolone est plus efficace avec un taux d'e2 elevees.
     
    simobbuilder et hardcoreJo aiment cela.
  7. #7
    AppelleMoiFrancis

    AppelleMoiFrancis Active Member

    T'as l'explication ?
     
  8. #8
    federer

    federer Well-Known Member

    J'arrive pas a mettre le lien. Met tape la recherche ca sort en anglais. En fait ils ont vu ca chez les bovins. La tren est plus efficace avec un environnement oestrogenique. Les e2 ont aussi une affinite avec l'igf1 comme la tren.
     
  9. #9
    federer

    federer Well-Known Member

    La raison est que la tren est un 19 nortestosterone comme le deca est qu'il ont un fort effet progestatif. D'ailleurs la tren fonctionne bien mieux avec la testosterone le dbol et anadrol, soit des molecules qui aromatisent beaucoup.
     
  10. #10
    AppelleMoiFrancis

    AppelleMoiFrancis Active Member

    Et bin merci pour l'info poto, je vais regardé ça mais après est-ce que c'est + efficace d'avoir Tren + 1 produit qui aromatise ou tren + un environnement + oestrogénique que les valeurs normales ? Car on sait que la tren est très suppressive et n'aromatise pas donc tu te retrouves avec un taux d'e2 très bas (si tu prends rien à coté) donc là logique que le cycle serait + efficace avec un taux d'e2 normal

    D'ailleurs le cycle préféré de Rich (voir sa vidéo) c'est susta tren anapolon :p t'a intérêt de savoir où tu vas
     
    federer aime votre message.
  11. #11
    federer

    federer Well-Known Member

    Oui je sais pour rich piana! Surtout que l'anadrol a un effet progestatif comme la tren. Donc la combi des 3 donnent un effet terrible!
     
  12. #12
    killsim

    killsim Active Member

    Pour relancer le sujet que je trouve vraiment intéressant,il faut aussi prendre en compte le fait qu'un taux élevé en oestrogène induira une augmentation de la SHBG,une SHBG haute aura pour incidence une diminution de la testostérone biodisponible.D'ou l’intérêt de garder une niveau d'oestrogene dans les normes.

    En revanche,l'igf 1,l'insuline et un fort niveau androgène diminue la SHBG,quant à expérience de la trenbolone associé à un fort taux d'oestrogene cela à produit une augmentation de la masse maigre chez le bétail,mais obtiendrons nous les même résultats sur l'Homme?
    Peut être,peut être pas.

    Comment pourrait t'on l'expliquer?
    La raison serait que la trenbolone tout comme la nandrolone decanoate à un effet progestatif( et encore la les avis sont très partagé,pour bill roberts par exemple,la trenbolone n'a aucun action progestative ou du moins très faible (inférieur a 100 fois celle de la progestérone),études (faite dans le milieu vétérinaire)scientifique à l'appui)et que donc,elle se lierai aux récepteur de la progestérone qui eux-mêmes sont régulé à la hausse par les récepteurs d'oestrogene et donc par un fort taux d'oestrogene.

    Au regard des différentes études scientifique disponible sur le sujet c'est assez difficile de se positionner sur la question.

    Une chose est certaine,c'est qu'il est bien plus bénéfique de garder un taux d'oestrogene dans la norme,un excès d'oestrogene,c'est source de problème plus ou moins embêtant(dysfonction érectile,gynécomastie,rétention d'eau,hypertension,insomnie,problème de prostate et j'en passe).
     
    fangino aime votre message.
  13. #13
    AppelleMoiFrancis

    AppelleMoiFrancis Active Member

    Pour la tren c'est un peu comme les autres produits, entre ce qu'il se dit et ce qu'il va se passer chez toi il y aura un monde.

    C'est comme pour les médicaments, il y a un ta d'effets secondaires mais tu ne vas pas tous les avoirs, pareil pour les effets positifs. Donc t'aura beau remué celle et terre pour trouver des études (ce qui est bien), ce ne sera pas suffisant pour savoir ce qu'il se passe réellement chez toi et seulement chez toi.

    J'ai lu aussi ( https://fr.thinksteroids.com/community/threads/la-gynecomastie.211/ 2ieme commentaire point 14) que pour la SHBG il y a aussi l'inverse de ce que tu évoques, quand tu crashs tes oestrogènes, le corps réagit en diminuant la shbg permettant ainsi la circulation de plus d'œstrogène (système de régulation du corps). Et si par la suite tes oestros augmentent et que ta shbg est toujours aussi basse, tu peux te retrouver avec une gynécomastie et les effets secondaires que tu as évoqué dans ta réponse.
     
    federer aime votre message.
  14. #14
    killsim

    killsim Active Member

    D'ou l'interet comme de garder son taux dans la norme comme je l'ai dit plus haut.

    On peut trés bien diminuer sa shbg (à un certain niveau) sans forcement que cela résulte en une augmentation du niveau d'oestrogene au dessus des normes,c'est juste une question de controle et de dosage,on pourra donc,par la meme occasion,eviter tout risque de gynecomastie,
    Evidemment la encore il faut des bilan sanguin pour pouvoir ajuster les dosages des AI lors du cycle.
     
    federer aime votre message.
  15. #15
    AppelleMoiFrancis

    AppelleMoiFrancis Active Member

    De ce que j'ai comprit ça n'a rien avoir avec le taux d'oestro que tu vois au labo, c'est juste que avec une SHBG basse tu auras + d'oestro en circulation pour un même taux d'oestro.

    C'est comme comparer 2 verres d'eau de même taille. L'un fait 5cm de diamètre (shbg basse) et l'autre fait 10cm de diamètre (shbg haute). Si tu ajoutes la même quantité d'eau (oestro) aux deux verres, l'un sera + plein que l'autre pour une même quantité d'eau. j'ai rien trouvé de mieux pour expliquer le résonnement :p

    En tout cas c'est ce que j'ai comprit du truck et c'est peut être ce qui m'a donné une boule sous le téton droit, Mon taux d'oestro était en limite haute mais dans la norme et ma prolactine était crashé.. Je sais que ça peut venir d'autre facteurs mais et temps donné que j'avais crasher mes oestros plus tôt dans l'année, je me suis demandé si il y avait un lien et j'étais tombé sur l'article que j'ai cité plus haut.
     
    federer aime votre message.
  16. #16
    federer

    federer Well-Known Member

    Pour moi tant que on developpe pas de gyno, on peut monter haut en e2 sans qu'il y ai des consequences. Je m'en suis rendu compte au fil du temps avec des potes qui etaient en cure gros,sec et veineux sans prendre d'AI. Et quand ils fesaient une pds les e2 etaient au plafond genre 250-280...et aucune gyno! Je pense que la cure fonctionne mieux sans les AI si on peux s'en passer. En relance par contre il faut que tout les taux soient revenu a la normal par contre.
     
    Maxh, AppelleMoiFrancis et billy aiment votre message.
  17. #17
    AppelleMoiFrancis

    AppelleMoiFrancis Active Member

    C'est comme les body de l'époque, auune protec et les mecs affichaient des physiques sec, veineux et souvent aucun problème de gyneco malgré les oestrogènes et la prolactine haute.

    Moi je l'ai développé en cure avec 1mg d'ari ED et contrôle régulier de mes taux, ça ne se voit pas à l'oeil nu mais tôt ou tard je passerai sous le billard et après finit de prendre des AI. Tfaçon quand t'es prédisposé à en avoir une t'aura beau te protéger et vérifier tes taux, à force de curer tu t'en tapera une.
     
    federer aime votre message.
  18. #18
    trenda95

    trenda95 Active Member

    N'y a t'il pas un risque pour la prostate a rester 16 semaines sous cure avec des oestro aussi élevé, je suis d'accord qu'une fois que l'on commence a prendre les grosses doses de hgc entre le dernier spot de testo et le debut de la pct qu'il faille utiliser un AI comme aromasine
     
  19. #19
    Maxh

    Maxh Well-Known Member

    Intéressant tout sa :D
     
    federer aime votre message.
  20. #20
    Colson

    Colson Well-Known Member

    merci
    d'avoir rappelé à notre bon souvenir le regretté membre @AppelleMoiFrancis :D:D:D
    Screenshot_2018-10-05-11-51-01.png

    ou thomasangel
    le seul membre qui écrivait des post pour se répondre à lui même. ..
     
    Maxh aime votre message.

© 1997–2015 MESO-Rx. Tous droits réservés. Avis de non-responsabilite.