Relance, et maintien de la spermatogenèse pendant un cycle

TheBlade

Well-Known Member
Salut les gars je suit tomber sur un article d’étude d’ecoles de médecine au état unis.
Parlant des serms, hcg, clomid nolva.
Plusieurs sujets sont abordés.
Je vous mets une partie, d’après moi la plus intéressante et je vous laisse le lien du site.

D’après eux pour récupérer complètement la fonction de son axe, sperme ect.. il faut 2ans en soit c’est logique.

Bonne lecture, c’est intéressant.


SCÉNARIOS CLINIQUES

Les hommes souffrant d'infertilité liée à une utilisation antérieure de TRT et / ou de SAA peuvent présenter cliniquement un certain nombre de scénarios qui peuvent être difficiles à naviguer en tant que clinicien. Dans cette revue, nous avons fourni la physiopathologie des effets de TRT et AAS sur la spermatogenèse normale et les outils pharmacologiques disponibles pour potentiellement inverser ces effets. Certains scénarios cliniques sont couramment rencontrés, et une brève discussion des recommandations de ces auteurs pour le traitement dans chaque scénario suit.



Homme stérile ayant des antécédents récents ou une utilisation actuelle de TRT et / ou de SAA

Un patient qui se présente pour le traitement de l'infertilité masculine, indiquée par une oligospermie ou une azoospermie non obstructive, qui rapporte des antécédents récents ou une utilisation actuelle de TRT et / ou de SAA est un scénario courant auquel un spécialiste de la fertilité masculine est confronté. Plusieurs options pourraient être discutées en fonction de la gravité de ses symptômes hypogonadiques, du moment auquel lui et son partenaire souhaitent obtenir une grossesse et en supposant qu'il n'y a aucune preuve clinique d'hypogonadisme primaire.

Si le patient et son partenaire sont prêts à attendre et que ses symptômes hypogonadiques sont gérables sans TRT ou AAS, le patient pourrait simplement interrompre l'utilisation de TRT ou AAS pour permettre une guérison spontanée. Les données de la littérature sur la contraception masculine indiquent une probabilité raisonnable de guérison chez 67%, 90%, 96% et 100% des hommes à 6, 12, 16 et 24 mois, respectivement, avec un délai médian de récupération de 20 × 10 6 ml -1spermatozoïdes en 3–6 mois. 13 , 30 , 31.

Pourtant, de nombreux hommes ne toléreront pas l'arrêt du traitement en raison de symptômes hypogonadiques graves, de l'incertitude de la récupération et / ou de problèmes de synchronisation, et ces hommes peuvent nécessiter une forme de supplémentation androgénique alternative. Par conséquent, on pourrait administrer des analogues de gonadotrophine similaires à ceux mis en œuvre chez les patients atteints de HH.

En supposant qu'il n'y a pas de composante majeure de l'hypogonadisme primaire, cette option est sûre, traiterait les symptômes de l'hypogonadisme et accélérerait le temps de guérison. Il est raisonnable de commencer par une injection sous-cutanée de hCG 3000 UI 3 fois par semaine pendant 3 mois avec une titration supplémentaire en attendant les niveaux intermédiaires de testostérone sérique bien que la dose optimale d'hCG n'ait pas été clairement établie. Si à 3 mois les paramètres séminaux ne se sont pas améliorés, on pourrait ajouter la FSH. Une dose initiale typique est une injection sous-cutanée de 75 UI de rFSH 3 fois par semaine.

Pendant le traitement par gonadotrophines, des traitements d'appoint avec des IA ou des SERM sont généralement mis en œuvre. Une telle approche a donné d'excellents résultats en moyenne dans les 4 à 5 mois. 59 CC 25 mg par jour ou 50 mg tous les deux jours, titré jusqu'à 50 mg par jour, peuvent démontrer une amélioration des paramètres séminaux en aussi peu que 3 mois pour les hommes atteints de HH. La CC est rentable et a été plus efficace en tant que thérapie combinée dans ce contexte, avec des données moins complètes pour la soutenir en monothérapie. 80 Si le patient présente un faible rapport de T / E, une IA peut être prescrit, avec l' anastrozole 1 mg par voie orale deux fois par semaine est une dose de départ raisonnable qui peut être ajustée vers le haut ou vers le bas en fonction de la réponse.



Maintien de la spermatogenèse avant de commencer ou pendant l'utilisation de TRT ou AAS

Un deuxième scénario est un patient qui souhaite préserver la spermatogenèse existante avant de commencer l'utilisation de TRT ou AAS. Le maintien des niveaux normaux d'ITT est absolument nécessaire pour maintenir la spermatogenèse. L'hCG s'est avérée maintenir les niveaux d'ITT avec des doses aussi faibles que 500 UI tous les deux jours. 56 , 57 Les données cliniques évaluant des doses plus élevées d'hCG administrées en monothérapie (500–2500 UI deux fois par semaine) ou d'hCG à faible dose (500 UI tous les deux jours) en association avec TRT, ont montré des résultats satisfaisants pour maintenir la spermatogenèse, 57 , 58 et l'un ou l'autre serait un bon choix comme recommandé par ces auteurs.

Alternativement, le CC est couramment utilisé comme alternative à la TRT pour traiter l'hypogonadisme chez les hommes souhaitant préserver la spermatogenèse. La capacité de prendre un médicament oral qui est relativement peu coûteux et qui possède de bonnes données de sécurité à long terme et qui est cliniquement efficace pour améliorer les symptômes hypogonadiques est clairement avantageuse. 69 , 71Cependant, les données ne sont actuellement pas disponibles pour évaluer spécifiquement le CC de cette manière, et des essais contrôlés randomisés sont nécessaires. Le nouveau SERM à l'horizon, EC, a été étudié dans le cadre de l'essai clinique de phase II, démontrant spécifiquement la préservation de la spermatogenèse sur l'analyse du sperme tout en améliorant de manière satisfaisante les symptômes hypogonadiques et les niveaux de testostérone sérique, et les données de phase III sont en attente. 82 , 84Enfin, des IA telles que l'anastrozole ou le létrozole peuvent être utiles dans ce scénario clinique pour les patients obèses et / ou présentant un faible rapport T / E <10: 1.

Pour l’article complet https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4854084/
 
Dernière édition:

Mastor

Active Member
Slt

J ai entendu parler que certaine personne en TRT prenait du clomid à raison de 50mg par jour X 5 jours par mois ??

Vous avez déjà entendu ça ??
Pour quel raison faire ça ? Est ce utile à tous ? juste ceux qui veulent garder leurs fertilité ?

Merci
 

sosodef13

Well-Known Member
Slt

J ai entendu parler que certaine personne en TRT prenait du clomid à raison de 50mg par jour X 5 jours par mois ??

Vous avez déjà entendu ça ??
Pour quel raison faire ça ? Est ce utile à tous ? juste ceux qui veulent garder leurs fertilité ?

Merci
C’est pour titiller l’hypophyse.
Ça marche, mais 5 jours c’est trop court puis le clomid n’est pas vraiment adapté
Autant utiliser le hcg toute la cure durant
 

Xtop3

Well-Known Member
Chouette article ,merci du partage. Faut oas se leurrer.....rester sous testo à vie...ça va pas être simple...à 82 crashes, ça craint qd même...
 

Publicité Stéroïdes

Haut