Superdrol (Méthyl-Drostanolone)

Viper

Well-Known Member
Membre du Staff
SUPERMODO
Salut,

Petite traduction d'un article de présentation du PH / designer-steroid Superdrol.

N'hésitez pas à compléter si vous avez d'autres infos (notamment, je n'ai pas trouver combien de temps après la cure commencer la PCT).

Bonne lecture ;)

Qu’est-ce que le Superdrol ?
Le Superdrol (SD) est présenté comme une prohormone (PH). Suite à l’interdiction de la plupart des prohormones aux USA – telles que le 1-Test, 1-AD, 4-AD, M1T, etc., Designer Supplements a synthétisé cette prohormone sur la base du Masteron, en y ajoutant un groupe méthyl c17 alpha. Le Superdrol est souvent décrit comme un croisement entre l’Anavar et le Masteron, avec une aromatisation en œstrogènes virtuellement impossible. Il est fortement anabolisant (400-800% de plus que le Méthyl-Testostérone (MT)) et bien moins androgénique (~20%). De fait, le Superdrol s’est vu attribuer le nom de Methasterone.

Bien qu’il soit vendu comme un supplément légal notamment au UK et considéré comme un autre prostéroïde ou prohormone, il n’y a rien de très « pro » dans le SD. En réalité, le SD est un « designer steroid » (DS), et c’est bien ce que doit avant tout comprendre notre lecteur. Il est méthylé, donc aura un fort impact sur le foie, et comme il s’agit d’un stéroïde anabolique/androgénique, il peut avoir les mêmes ES que les autres AAS. Il entrainera l’arrêt de la production naturelle de testostérone, et une PCT n’est donc pas seulement conseillée, mais bien nécessaire.


Faire un cycle de Superdrol
Le SD est vendu en comprimé de 10mg. Pour les personnes n’ayant jamais pris de SD, il est conseillé de commencer par une dose journalière de 10mg (ED), tout du moins les premiers jours / la première semaine. Ceux l’ayant déjà expérimenté, qui pèsent dans les 100kg+ ou qui ont déjà utilisé d’autres PH ou AAS devraient plutôt commencer à 20mg ED. Les prises s’effectuent généralement sur la base de 10mg le matin et 10mg 12 heures plus tard.

La plupart des utilisateurs semblent indiquer que lorsqu’ils l’utilisent plus de 3 semaines, les gains cessent la 4ème semaine. Cela a donc conduit beaucoup de gens à considérer qu’un cycle de 3 semaines de SD reste la meilleure option en termes de gains et d’ES ; cela est également une bonne approche si l’on considère les effets délétères du SD sur les valeurs lipidiques. Un bon cycle serait donc 20mg ED pendant 3 semaines, suivi d’une PCT de 2-3 semaines.
D’autres ont également expérimenté de bons résultats en usant d’un protocole 2 semaines ON, 1 semaine OFF, en utilisant un SERM (ex : Nolvadex) ou un AI (ex : Arimidex) durant la semaine OFF.

Pendant la PCT, il faut utiliser soit du Nolvadex (i.e. Tamoxifen), soit un produit contenant 1, 4, 6-androstatriene-3, 17-dione (ATD). Les AI moins puissants ne seront pas franchement efficaces et donc pas recommandés.


Effets secondaires du Superdrol
Comme tous les AAS, le SD possède des effets secondaires. Cependant, si on le compare à des produits plus violents comme le M1T, le SD s’en sort relativement bien. Comme son aromatisation en œstrogènes est virtuellement impossible, la rétention d’eau sera théoriquement faible (et elle l’est en pratique), et vous ne devriez pas expérimenter de ballonnements comme avec d’autres AAS oraux comme le Dianabol. Le SD ayant des propriétés diurétiques, vous pourriez même perdre un peu d’eau au début du cycle. Par ailleurs, je n’ai encore jamais vu de cas de gynécomastie en utilisant du SD. Cela n’est cependant pas à exclure, et je conseille donc vivement à quiconque fait un cycle de n’importe quel AAS d’avoir du Nolvadex sous le coude en cas de besoin. Le SD pourrait en effet entrainer une gynécomastie via la progestérone, bien que cela ne soit que pure spéculation. Du fait de sa faible activité androgénique, les effets androgéniques sont faibles. En effet, les utilisateurs expérimentent rarement une augmentation de la pilosité, de l’acné ou de la chute de cheveux. Cependant, le SD ayant tout de même une certaine activité androgénique, si vous êtes enclin à la calvitie, ce processus pourrait être accentué pendant une cure de SD.

La plupart des ES que semblent expérimenter les utilisateurs de SD sont :
  • Crampes et congestions douloureuses (notamment au niveau des lombaires).
  • Léthargies : dans les cas les plus extrêmes, certains ont indiqué se sentir comme s’ils avaient une gueule de bois pendant toute la durée de la cure.
  • Douleurs au niveau des genoux et rotules, rendant le cardio souvent très difficile.
  • Augmentation substantielle du taux de cholestérol LDL et baisse du taux de cholestérol HDL.
  • Stress sur le foie, le SD étant méthylé.
  • Possible perte de libido vers la fin de la cure.

Du fait de ses ES – certains étant plus sérieux que d’autres – il y a quelques suppléments qui sont des indispensables si vous comptez effectuer une cure de SD (voir ci-après).


Nutrition lors d’une cure de Superdrol
D’après les nombreux retours, le SD n’est pas un bon produit pour sécher. Le SD fonctionne mieux dans le cadre d’un surplus calorique, et plus spécifiquement avec une diète riche en glucides. Pour cette raison, le SD est davantage un stéroïde pour « prise de masse », bien que l’on puisse évidemment l’utiliser pour gagne en masse musculaire tout en minimisant la prise de gras. Cela nécessite bien entendu une bonne gestion de la diète de manière à ce que les protéines et glucides soient hauts, avec également un bon niveau d’AGE, tout en faisant en sorte que les calories proviennent d’aliments cleans. Sous SD, les stocks de glycogènes sont particulièrement élevés et de fait, la consommation de glucides devra être importante, non seulement pour optimiser les gains mais également pour contrecarrer la léthargie et le risque d’hypoglycémie.

L’apport calorique devra être supérieur à votre maintenance. Cependant, le SD n’est pas une assurance anti prise de gras, et il est donc recommandé de consommer un niveau de calories avec lequel vous preniez proprement du poids à un rythme décent avant la cure, plutôt que de les augmenter soudainement bien au-dessus de votre apport actuel.

Pour en revenir au sujet des AGE, ce point est particulièrement important du fait des effets du SD sur le bilan lipidique. Cela n’est pas hypothétique, mais bien réel car beaucoup d’utilisateurs de SD ont fait des PDS avant et après la cure, et la plupart ont expérimenté une baisse brutale du HDL et une augmentation exponentielle du LDL. Vous devrez donc vous assurez que votre diète sous SD est remplie d’AGE – comme devrais de toute manière l’être une diète de culturiste !


Compléments nécessaires sous Superdrol
Comme dis précédemment, le SD est un composé méthylé et 17-akylé, et pèse donc sur le foie. La méthode la plus communément utilisée par les utilisateurs d’AAS méthylés est une supplémentation en chardon marie. Le chardon marie que vous achetez devrait contenir au moins 80% de silymarine (le composé actif), et la dose devrait être de 1000mg ED de chardon marie (soit 800mg de silymarine). D’autres protections hépatiques, comme le NAC, etc., peuvent également être utilisées.

Si vous expérimentez des crampes – ce qui est fort probable – 5mg ED de taurine ainsi que du potassium (mangez des bananes) devraient faire l’affaire. Si vous n’avez jamais pris de taurine auparavant, commencer avec 3mg ED (si possible 30 minutes pré-training) et augmenter progressivement jusqu’à 5mg.

Comme énoncé plus haut, le principal problème avec le SD est la dégradation des valeurs lipidiques. De fait, je ne recommanderais jamais une cure de SD sans une supplémentation adéquate en un régulateur de cholestérol. Un produit très efficace, qui s’apparente aux statines et autres produits luttant contre les problèmes de cholestérol, est la levure de riz rouge (RYR ou cholestine). Une dose minimale de 1200mg ED de RYR pendant la cure et la PCT devrait permettre de maintenir de bon taux de LDL et HDL. L’un des problèmes de la supplémentation en RYR et qu’elle draine le cœur de CoQ10, donc quand vous utilisez de la RYR, vous devriez également vous supplémenter en CoQ10 ; 60-100mg ED de CoQ10 devraient faire l’affaire.

Du fait de la possible perte de libido, certains pourront envisager l’utilisation de tribulus terrestris lors de la PCT.

Enfin, du fait de la léthargie qu’induit le SD, certains utilisateurs voudront peut-être également se supplémenter en caféine ou autres stimulants.
 

Bobby22

Well-Known Member
Au top !
Très informatif et très complet !

Comme tous les oraux la demi-vie est faible donc en théorie on peut commencer la PCT 1-2 J après l'arrêt du SuperDrol.
 

lecoqmusclé

Well-Known Member
Coucou(ricoooo)

methyl-drostanolone-swiss-remedies-lecoq.jpg

https://www.lecoqmuscle.com/boutique/methyl-drostanolone-swiss-remedies/
 

teddy-ange

Member
Bonjours , je souhaiterai faire une cure de M-Drol pour prendre de la masse musculaire
Des avis , des infos s’il vous plaît ?
Sachant que je suis débutant dans le monde des stéroïdes

Je possède du 1 boîte m-drol, 1 boîte de PCt , 1 boîte cycle Shields , 1 boîte du Himalaya liv 52 , ainsi que du tribulus terrestris
 

kalimero

Well-Known Member
J avais rate ce topic merci @Viper

J ai pris des pro hormones il y a 20 ans d une pub de flex .
Une boite rouge et une boite bleue a boire .
J avais eu de bons resultats
Il ete notifie que ca rendait positif en cas de contrôle anti dopage
Mais comme c etait legal on ne faisait pas de relance
Grosse erreur

Ils ont developpe quelques temps mais en diminuant les doses.
Et transformé en comprimez .

Un bb naturel en commandait également et s arrêtait avant les compet qu il gagnait bien sur pffff
 
G

guest

Guest
Très intéressant merci;)

Je zieute un peu ce qui se fait en oral mais d'après plusieurs post du forum si je comprends bien il y avait une version originale du SD difficilement trouvable maintenant et aujourd'hui qu'en est-il des versions disponibles chez les partenaires du forum par exemple ? C'est plus light c'est çà ?
 

Lachèvre

Active Member
Déterrage, @Viper et autres, le superdrol a-t'il un impact sur les reins ?
Je sais donc pour le foie et le cœur ( cholestérol et q10 ) mais qu'en est-il des reins ? Prennent-ils un coup ?
 

JohnLeBelge

Active Member
J utilise actuellement en complément de mon rad 140 20 mg de superdrol reparti en 2 prises, accompagné de ghrp6 et d hexarelin en PWO

En 7 jours + 1.5 kg

Je compte faire ça sur 4 semaines

Par contre grosse fatigue après la prise du matin, à 5 h je suis dans un sale état jusqu'à 10h

Toutes les protections hépatique et pour le cholestérol sont bien entendue prises

Comme ES : Grosse douleur lombaire et courbature de dingues
Obligé de m injecté un anti inflammatoire en IM


À suivre
 

Matsor

Well-Known Member
J utilise actuellement en complément de mon rad 140 20 mg de superdrol reparti en 2 prises, accompagné de ghrp6 et d hexarelin en PWO

En 7 jours + 1.5 kg

Je compte faire ça sur 4 semaines

Par contre grosse fatigue après la prise du matin, à 5 h je suis dans un sale état jusqu'à 10h

Toutes les protections hépatique et pour le cholestérol sont bien entendue prises

Comme ES : Grosse douleur lombaire et courbature de dingues
Obligé de m injecté un anti inflammatoire en IM


À suivre
Fatigue et congestion lombaire sont des ES très fréquentes pour pas dire toujours de SD.

Tu as fait une prise de sang avant et tu penses en faire après tes 4 semaines ?
 

JohnLeBelge

Active Member
Fatigue et congestion lombaire sont des ES très fréquentes pour pas dire toujours de SD.

Tu as fait une prise de sang avant et tu penses en faire après tes 4 semaines ?
Non pas de PDS de faites avant
Je vais certainement en faire au moment de la relance et une après la relance

Vu qu'ici j'ai enchaîné deux cycles de sarms plus une PH
Mon petit corps aura bien besoin d'une bonne pause er d'un bon check up
 

Publicité Stéroïdes

Haut