Synthèse et guide des peptides

Néo

Well-Known Member
Bonjour @Thor
Merci pour ta réponse .
L information est importante car cela montre qu'il faut reactiver la glande pituitaire avant de la solliciter

L'Arginine est une piste a explorer mais les doses sont. Conséquente .
Une simple supplémentation en ZMA n'est pas suffisante.

Alors peut être est il judicieux de cycler la gh sur quelques mois pour relancer la glande de temps en temps?

TE="thor49, post: 335184, member: 6"]Si ta glande est au repos, je pense vraiment qu'il faut qu'elle se réactive. Donc, je ne pense pas qu'il soit judicieux de prendre un GHRH. De plus, il faut veiller à prendre un GHRH avec un GHRP pour qu'il y ait synergie et donc pulse de GH (je simplifie).

On ne peut pas prédire de combien sera le pulse de GH avec la combinaison GHRH + GHRP. C'est pour ça qu'il faut prendre ce combo, plusieurs fois par jour. Pour savoir le pulse sur un moment "T", il faudrait injecter un GHRH 1mg/kg de pdc + 0,5g d'arginine par kg de poids de corps. Si la réponse de la GH est < 3 mg/L après hypoglycémie insulinique, le déficit en GH peut parfois justifier un traitement par GH.

Je sais que je ne réponds pas vraiment à ta réponse mais bon...[/QUOTE]
 

thor49

Well-Known Member
Membre du Staff
SUPERMODO
Bonjour @Thor
Merci pour ta réponse .
L information est importante car cela montre qu'il faut reactiver la glande pituitaire avant de la solliciter

L'Arginine est une piste a explorer mais les doses sont. Conséquente .
Une simple supplémentation en ZMA n'est pas suffisante.

Alors peut être est il judicieux de cycler la gh sur quelques mois pour relancer la glande de temps en temps?

TE="thor49, post: 335184, member: 6"]Si ta glande est au repos, je pense vraiment qu'il faut qu'elle se réactive. Donc, je ne pense pas qu'il soit judicieux de prendre un GHRH. De plus, il faut veiller à prendre un GHRH avec un GHRP pour qu'il y ait synergie et donc pulse de GH (je simplifie).

On ne peut pas prédire de combien sera le pulse de GH avec la combinaison GHRH + GHRP. C'est pour ça qu'il faut prendre ce combo, plusieurs fois par jour. Pour savoir le pulse sur un moment "T", il faudrait injecter un GHRH 1mg/kg de pdc + 0,5g d'arginine par kg de poids de corps. Si la réponse de la GH est < 3 mg/L après hypoglycémie insulinique, le déficit en GH peut parfois justifier un traitement par GH.

Je sais que je ne réponds pas vraiment à ta réponse mais bon...
[/QUOTE]
Il n'y a pas de cycle à proprement parler de la glande. On ne peut pas déterminer qu'on produise 2ui, 3ui ou même 1ui/jour. Le corps n'est pas stable en terme de biochimie.
Je ne sais pas si tu t'es renseigné sur les neurotransmetteurs tels que le GABA...
 

Néo

Well-Known Member
@thor49
Salut.
Non pas encore je vais regarder de ce côté.
J'étais entrain d'étudier les ghrh et leur action combiné a la grehline.
C'est passionnant mais assez complexe...
Ca m'a fait dérive sur les mitochondrie et l'appareil de golgi..
On va finir docteur en biochimie
 

Néo

Well-Known Member
C'est bon j'ai regardé.
C'est un acide aminé inhibiteur . Il permet la detente du justement nerveux central et semble etre secrète que par 10% des neurones.
Il est essentiel aussi dans endormissement chose que j'ignorais totalement.
Par contre je ne vois pas son efficacité sur la glande pituitaire
 

thor49

Well-Known Member
Membre du Staff
SUPERMODO
La sécrétion de l'hormone de croissance est régulée par un système de contrôle neuroendocrinien complexe, en particulier par l'intéraction fonctionnelle de deux hormones hypothalamiques, l'hormone libérant la GH et la somatostatine. Ces hormones sont sujettes à la modulation par un hôte de neurotransmetteurs et sont les médiateurs finaux des influences endocrines et neurales pour la sécrétion de GH. L'intérêt pour le rôle possible de l'acide gamma-aminobutyrique (GABA) dans le contrôle de la sécrétion de GH a commencé il y a plusieurs décennies. Cependant, l'intérêt pour son rôle d'aide ergogénique n'est que récent. Il est bien accepté que les neurones GABAergiques sont trouvés dans l'hypothalamus et des preuves récentes suggèrent sa sécrétion dans l'hypophyse elle-même. L'inhibition de la dégradation du GABA et le blocage de la transmission du GABA ainsi que l'administration des médicaments mimétiques GABA et et du GABA (forme pure) ont tous montré qu'ils affectaient la sécrétion de GH. Cependant, il existe de nombreuses conclusions controversées. Les effets peuvent dépendre du site d'action au sein de l'unité hypothalamo-hypophysaire et du milieu hormonal. Des preuves expérimentales et cliniques supportent la présence d'une double action du GABA - l'une médiée par l'administration centrale, l'autre exercée directement au niveau de l'hypophyse. Les deux sites d'action peuvent être responsables des effets excitateurs et inhibiteurs du GABA sur la sécrétion de GH. Ce chapitre présente la base anatomique des influences possibles du GABA sur la sécrétion de GH et présente des preuves d'un rôle du GABA dans le contrôle de la libération de GH par des actions sur les sites hypothalamiques ou hypophysaires.

Ca ça date de 2012. On en est au prémisse de son rôle/action. Il y a même une corrélation trouvée entre la synergie du GABA et de la carnitine en cas d'hyperprolactinémie (pour la combattre).
En gros, pour ton cas, il te faut "secouer" l'anté-hypophyse pour qu'elle active les autres glandes.
 

Néo

Well-Known Member
Super article merci beaucoup @tho
Effectivement c'est très intéressant de pouvoir constater que l'on découvre encore des choses à notre époque.
En conclusion tu serais plus favorable à quel genre de protocole concernant l.hormone de croissance...
Faire des sortes de cuRe comme avec les stéroïdes ou rester `on`toute une année
Encore merci pour les info
 

thor49

Well-Known Member
Membre du Staff
SUPERMODO
Bonjour à tous,

J ai une question à poser, voilà que j'ai acheté de la gh , je recevrai la semaine pro. Mon objectif (peut être bizarre) c'est de développer mon ossature au niveau du visage boîte crânienne mais aussi l ensemble du corps. Pour ce qui est de la muscu je continuerai mes séance 2_3 fois/semaine. En gros me suis je tournais vers le bon produit ? Si oui quel dosage me conseiller ? Sinon l IGF serai peut être mieux ? Merci
Merci de te présenter dans la partie idoine.
 

Bodybullzer

Member
Salut thor49. Le docteur du forum hahaa
Dis moi peut etre une question similaire a deja ete posee mais je n ai pas vu . Pourtant largement chercher.
Je compte faire une cure d aas bientot la dans 3 petites semaines :rolleyes: et je voulais pousser ma gh. Au debut j ai pensé au peptides vu du prix moindre que gh. Mais la j hesite. Lequel serait top . Car la gh blue du coup elle fait de la retention d eau. Cest pas ce que je cherche.
J ai vu que le cjc1295 dac seul servait donc a rien ?
Si je fais sur 8 semaines. Ipamorelin + cjc 1295 est ce pas mal pour mutliplier l effet des roro ou c est une perte d argent ?
Merci.
 

Toff

Well-Known Member
Salut thor49. Le docteur du forum hahaa
Dis moi peut etre une question similaire a deja ete posee mais je n ai pas vu . Pourtant largement chercher.
Je compte faire une cure d aas bientot la dans 3 petites semaines :rolleyes: et je voulais pousser ma gh. Au debut j ai pensé au peptides vu du prix moindre que gh. Mais la j hesite. Lequel serait top . Car la gh blue du coup elle fait de la retention d eau. Cest pas ce que je cherche.
J ai vu que le cjc1295 dac seul servait donc a rien ?
Si je fais sur 8 semaines. Ipamorelin + cjc 1295 est ce pas mal pour mutliplier l effet des roro ou c est une perte d argent ?
Merci.
C’est le cjc no dac qui ne sert à rien seul le cjc avec dac lui peut fonctionner seul car il provoque une saignée de gh en continu
 
G

guest

Guest
L'IGF-1 DES est une forme clivée d'IGF-1 qui contient les acides aminés 4 à 70 de la chaine moléculaire de l'IGF-1. Cette structure a permis d'amplifier les effets de la protéine IGF-1 sous la forme la plus stable du fragment de protéine peptidique de la molécule "DES 1,3" par rapport à l'IGF-1 "classique". L'IGF-1DES provient de la famille des peptides IGF-1 qui jouent un rôle important dans la croissance et le développement des mammifères. L'IGF1 sert de médiation à bon nombre des effets favorisant la croissance de l'hormone de croissance et l'IGF-1 DES, bien que plus courts, pèsent une quantité égale de modifications physiologiques de la protéine. Les premières études ont montré que l'hormone de croissance ne stimulait pas directement l'incorporation de sulfate dans le cartilage, mais plutôt par l'intermédiaire d'un facteur sérique, appelé «facteur de sulfatation», plus tard appelé somatomédine et plus récemment par troncature IGF-1.

Il faut savoir que l'acidose empêche temporairement le bon fonctionnement des récepteurs. Par conséquent, certaines hormones anabolisantes ou anti-cataboliques vont avoir des difficultés pour se lier avec leurs récepteurs. C'est le cas de l'IGF-1 mais pas de l'IGF-1 DES (1,3) qui arrive à se fixer à son site de réception, même lors du phénomène d'acidose !

En résumé, l'IGF-1 DES (1,3) est biodisponible à 100% (car non lié à IGF-BP3), 10 fois plus anabolisant que l'IGF-1 endogène et actif même lors d'acidose. Dommage qu'il n'ai qu'une vie active de quelques minutes seulement.

Alors vu que la durée du DES est juste de quelques minutes, ça serait quoi le moment exact idéal pour le prendre et l’injecter dans le muscle travaillé, est ce avant toute la séance ou après echauffement ou au plein milieu ou bien à la fin?
 

Publicité Stéroïdes

Haut