MOTO GP 2016

DIVER

Well-Known Member
GP Japon
En essais,ce vrendedi Dani Pedrosa (Honda HRC) s'est blessé. Une énième fois. Le Catalan, victime d'un violent highside, s'est fracturé la clavicule droite. Il va prendre l'avion, dès ce vendredi soir, pour être opéré en Espagne. La suite d'une interminable série noire.
Pedrosa, 1m58, 47 kilos, a payé et paie encore son poids et sa taille, tant sur l'aspect sportif que physique. Cette blessure majeure est la 19ème en 14 ans de carrière, la 10ème fracture.
 

ronualld

Well-Known Member
Dommage,j'aime bien ce pilote.

par contre,je suis toujours surpris sur la rapidité de guérison,de tous ces champions:rolleyes:
 

DIVER

Well-Known Member
Seulement huitième du classement combiné à l’issue des essais libres de samedi matin, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) a réalisé un grand pas en avant en qualifications et a réussi à remporter la pole position, sa troisième cette saison.

Après avoir dominé les essais libres, Marc Márquez (Repsol Honda Team) semblait en mesure d’aisément s’assurer la pole mais a commis une erreur sur son dernier tour et devra donc se contenter d’un départ en seconde position.

À un peu plus de deux dixièmes de seconde de son coéquipier, Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) s’est assuré la dernière place disponible en première ligne, une performance dont le Majorquin sera satisfait après avoir subi une lourde chute plus tôt dans la journée et avoir dû faire une escale à l’hôpital
 

ronualld

Well-Known Member
bon,et ben demain,je met le réveil! pour le départ.:D

lorsque,j'entend dire que les vieux ne dorment pas,c'est tout simplement,parce que ils passent leurs temps,à jouer aux cartes:cool:
 

DIVER

Well-Known Member
A trois courses de la fin, Marc Marquez (Honda) a été sacré dimanche champion du monde MotoGP pour la troisième fois de sa carrière après sa victoire lors du Grand Prix du Japon. L'Espagnol a profité des chutes de ses deux derniers concurrents pour ce titre qui lui semblait promis depuis un moment : Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, lors d'un week-end cauchemardesque pour Yamaha.

Marc Marquez sur le toit du monde. A 23 ans et 242 jours, l'Espagnol a remporté dimanche son troisième sacre dans la catégorie reine : la MotoGP. Ce qui fait de lui le pilote le plus jeune de l'histoire à inscrire trois fois son nom au palmarès. Car, oui, Marquez a décroché son troisième titre mondial en MotoGP lors de ce Grand Prix du Japon. Pourtant, avant le début de ce week-end de folie à Motegi, personne n'imaginait qu'il puisse se mettre à l'abri à trois courses de la fin. Pour que Marquez soit sacré dès dimanche, il fallait en effet que Valentino Rossi, parti en pole, ne termine pas mieux que quatorzième et que Jorge Lorenzo ne monte pas sur le podium. Un concours de circonstances qui paraissait complètement fou avant le départ de ce GP du Japon, mais qui a pris corps progressivement avec tout d'abord la chute de Rossi dans le virage 10 alors que le « Docteur » faisait le forcing pour revenir sur la tête, conduite par Marquez. L'Italien retournait au stand mais ne pouvait repartir. Seul Lorenzo, deuxième deux secondes derrière le leader de la course, pouvait alors empêcher le leader intouchable du championnat du monde (52 points d'avance) d'être champion pour la troisième fois.
Après Rossi, Lorenzo lui aussi au tapis
Mais le tenant du titre espagnol, déjà tombé la veille et mis sous pression par son rival, chutait lui aussi, à cinq tours de la fin, et, comme Rossi, disait adieu à ses ultimes espoirs d'aller rechercher Marquez. A l'arrivée, le Catalan, auteur d'un sans-faute dimanche et vainqueur de ses concurrents par KO, devance Andrea Dovizioso de près de trois secondes et Maverick Vinales d'un peu plus de quatre secondes pour remporter le 55eme Grand Prix de sa carrière (le 29eme en MotoGP).



1- Marc Marquez (ESP/Honda), en 42'34''610
2- Andrea Dovizioso (ITA/Ducati), à 2''992
3- Maverick Vinales (ESP/Suzuki), à 4''104
4- Aleix Espargaro (ESP/Suzuki), à 4''726
 

vanack

Active Member
Marquez mérite son titre. Dommage pour Valentino. 2 années de suite où il va faire vice champion du monde....
 

DIVER

Well-Known Member
MARQUEZ tombait aux essais
mais tombait pas en course,et après cela de gros points que ses adversaires ont laisser échapper...
 

vanack

Active Member
en effet, Valentino , du trio de tête en début de course était le seul à ne pas être tombé aux essais...on connait la suite
 

ronualld

Well-Known Member
la course d'aujourd'hui,a marqué la fin du suspense à mi course,pour la championnat de cette année.
maintenant,il ne reste plus que la bataille,pour la 2ème place.
 

DIVER

Well-Known Member
Pilote Ecurie/Moteur Temps/Ecart
1 Marc MARQUEZ Honda 1'30''189
2 Cal CRUTCHLOW Honda 1'30''981
3 Pol ESPARGARO Yamaha 1'31''107
4 Aleix ESPARGARO Suzuki 1'31''673
5 Jack MILLER Honda 1'31''754
6 Danilo PETRUCCI Ducati 1'32''420
7 Nicky HAYDEN Honda 1'32''944
8 Stefan BRADL Aprilia 1'33''015
9 Andrea DOVIZIOSO Ducati 1'33''090
10 Hector BARBERA Ducati 1'33''914
11 Scott REDDING Ducati 1'34''682
12 Enrico LORENZETTI Yamaha 1'36''840
13 Maverick VINALES Suzuki 1'40''744
14 Bradley SMITH Yamaha 1'41''129
15 Valentino ROSSI Yamaha 1'41''368
 

DIVER

Well-Known Member
aie,pas de chance
c'est un circuit au bord de l’océan,avec tous ce que cela comporte d'incertitudes climatiques
la preuve,les essais tronqués
 

DIVER

Well-Known Member
C’est justement en MotoGP que l’on trouve le vrai fait d’armes, Marquez est parti largement en tête, bat des records du tour, s’amuse en fait mais chute, c’est la première fois de l’année qu’il n’est pas dans les points.

Du coup, Crutchlow, très en forme depuis le vendredi, a pris le lead et l’a gardé, un angliche accroché à la gloire, c’est comme Nelson, il est imbattable.

Rossi est parti quinze avec une moto qu’il ne comprenait pas, mais au warm up, sous le soleil, il est deux derrière Marquez. Il part quinze, remonte les mecs devant comme un missile, les avale avec voracité, mais, contrairement à Crutchlow qui est en pneu dur à l’avant, Rossi est en tendre et la fin du GP sera difficile.

Cela dit, il est déjà podium quand Marquez chute, il passe deux, se dit qu’il a bien envie d’aller chercher Crutchlow mais le pneu avant dit non.

Il fait une superbe opération, une superbe course, il reprend des points à Lorenzo qui est bien humilié, une fois de plus, finissant à une septième place très discrète. Il reprend aussi 20 points à Marquez, le titre est joué, mais c’est toujours bon de manger le meilleur…
 

djésxr

Well-Known Member
très belle remontée de vinhales aussi! qui finit a une belle 3eme place. Ca me fait presque de la peine pour suzuki qu'il aille chez yam l'année prochaine. J'espère qu'il va vite la dompter
 

DIVER

Well-Known Member


La deuxième séance d'essais libres du Grand Prix de Malaisie a été dominée par Jack Miller (Honda) dans la catégorie MotoGP. Une session à laquelle Marc Marquez (Honda) n'a pas participé, tout comme Andra Iannonne (Ducati). Derrière Miller, Cal Crutchlow (Honda) et Hector Barbera (Ducati) ont poursuivi leurs réglages. Le Français Loris Baz (Ducati) a signé le cinquième temps de la séance.
Le classement cumulé des deux premières séances d'essais libres
1. Marc Marquez (ESP/Honda) 2'01"210
2. Maverick Vinales (ESP/Suzuki) à 0"268
3. Scott Redding (GBR/Ducati Pramac) à 0"297
4. Andrea Iannone (ITA/Ducati) à 0"311
5. Valentino Rossi (ITA/Yamaha) à 0"401
6. Hector Barbera (ESP/Ducati Avintia) à 0"457
7. Aleix Espargaro (ESP/Suzuki) à 0"564
8. Yonny Hernandez (COL/Ducati Aspar) à 0"605
9. Alvaro Baustista (ESP/Aprilia) à 0"801
10. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha) à 0"803
 

DIVER

Well-Known Member
MotoGP 2016 a Sepang : Dovizioso neuvième vainqueur différent en MotoGP cette année !
On commence fort ! Le départ est retardé pour mauvaises de conditions météo, les motos pourront changer de pneus en système flag to flag, on change de moto.
Mais on sait que la piste sèche lentement.
Il y aura donc une grosse interrogation dans les teams et les têtes des pilotes si la pluie s’arrête !
C’est Vinales qui a gagné le Warm up le matin, devant Iannone et Marquez, Lorenzo est quatre, Rossi est très mal avec le treizième temps, Lorenzo peut donc et gagner et rattraper beaucoup de ses points de retard au général derrière Rossi. Totalement immérité mais la loi du sport est parfois cruelle.
ROSSI SUBLIME SAUF DANS LES TROIS DERNIERS TOURS
Il ya vraiment beaucoup d’eau sur la poste, le flag to flag est peu probable. Brouillard d’eau assez terrifiant pendant le tour de formation. Finalement, on partira probablement à l’heure. GP crispant et superbe en vue, il est juste dommage que Marquez ait été très affaibli par une maladie type gastroentérite, on verra bien mais Lorenzo devient (d’après lui !) le grand favori, on sait que Vinales n’est pas très à l’aise sur le mouillé.

En fait, il pleut tellement que les pilotes et les motos rentrent au stand, cette fois, on partira en retard. Tout le monde se réfugie au sec. En panique même, genre évacuation du Titanic ! La course est réduite d’un tour, avec un départ retardé de 15 minutes. Le retour est du même genre, les grid girls se faisant bousculer par une masse informe qui se remet en grille dans un b… innommable…

En tous cas, la piste est une baignoire mais la pluie a cessé. Il ya des flaques très épaisses au creux des vibreurs, on retarde encore de cinq minutes. Les pilotes sont majoritairement en pluie tendre. Les températures sont tombées à 25 dans l’air et 28 sur la piste. Les spectateurs aussi ont fui, ils ne sont plus que 95 000 !

C’est parti, Lorenzo, Marquez, Dovizioso et Rossi au holeshot

Avant la fin du premier tour, Marquez, Dovizioso, Rossi, Iannone ont passé Lorenzo, puis Rossi est leader devant les deux Ducati et Marquez. Vinales a aussi passé Lorenzo, qui a avait affirmé qu’il était rapide ici sur piste mouillée, il a du être un peu optimiste. Iannone passe Rossi ! Crutchlow est au c… de Lorenzo. Qui réagit enfin, avec un record du tour. Mais qui se fait doubler par Crutchlow, qui lui aussi fait un record du tour.

En caméra embarquée, on s’aperçoit que Rossi, dans les roues de Iannone, est totalement aveuglé par les projections d’eau de la Ducati. Il le passe mais c’est un une deux, Iannone repasse devant. Derrière, Crutchlow a passé Marquez, en petite forme on l’a dit.

Quatorze tours du bout, Rossi réussit à passer Iannone dans un brouillard de pluie épouvantable. Juste le temps de signaler que Baz est neuf.Iannone repasse en tête, la puissance de la Ducati dans le bout droit est effrayante. Et intouchable. D’ailleurs, derrière Rossi, Dovizioso est très proche !

Au fait, Baz est passé sept ! Dix tours du bout, Marquez a passé Crutchlow au millimètre près, par l’intérieur, il est à nouveau dans le groupe de tête, Iannone, Rossi, Dovizioso et Marquez. Belle baston à quatre… Marquez bat le record du tour, le mal au ventre, on verra plus tard ! Rossi repasse devant les deux Ducati. Crutchlow se bourre, Lorenzo gagne une place, Dovizioso a passé Iannone. On l’a dit, baston… Marquez va au tas. Il reste sept tours, Rossi et les Ducati sont seuls au monde. Iannone va au tas, par élimination, la course se fera entre Dovizioso et Rossi. Dovi suce la roue de Rossi, Baz est cinq ! Marquez est reparti après avoir perdu l’avant, il est en bagarre avec Redding, en quatorzième place

Devant Rossi s’est donné un peu d’air, mais le bout droit lui est fatal, la Ducati passe, en plus Rossi fait un large, problème de freins. Dovizioso sait qu’il a dans les mains sa première victoire sur Ducati, ça aide. Rossi le laisse aller, il ne gagnera pas ce GP de Malaisie. Cela ferait neuf vainqueurs différents en motoGP cette année. Il lui laisse trois secondes de retard, Lorenzo est dix secondes derrière. Il reste trois tours et ce magnifique GP est fini.

Dernier tour, le box Ducati fait signe à Dovizioso de calmer le jeu, il a course gagnée.

Rossi deux, Lorenzo trois mais à dache, Barbera quatre, Baz cinq, ce sont leurs meilleurs résultats
 

DIVER

Well-Known Member
MotoGP à Sepang : Zarco titré deux fois d’affilée en Moto2, du doublement jamais vu.
Une première mondiale et une première française, un double doublé en somme
Le fait du jour est là, malgré les chutes en pagaïe du Moto3, malgré la lutte phénoménale entre Rossi et Dovizioso en MotoGP, qui est finie trois tours avant la fin quand Rossi a des problèmes de frein.

C’est vrai qu’un neuvième vainqueur en MotoGP cette année, Dovizioso, valait un gros clin d’œil mais le fait du jour, c’est Zarco.

Zarco avait d’abord fait une pole démentielle la veille, en terminant avec deux secondes d’avance sur le second.

Puis, il a roulé très sagement, vite mais sans baston, a passé son futur coéquipier Folger, il a mis plus de temps à passer Morbidelli devant lui, sur une piste mouillée en train de sécher, mais une fois ceci fait, il a mis un grand trou entre lui et son deuxième.

Il a fini royalement, solitaire et devant.

Du coup, il bat deux records.

Jamais avant lui, un pilote n’avait gagné deux fois en Moto2, c’est arrivé en 250 mais pas en Moto2.

Par ailleurs, jamais un pilote français de vitesse n’a gagné deux titres mondiaux de suite ;

C’est donc bien, en effet, un double doublé que nous a offert Johann Zarco aujourd’hui.

En France, on a très peu de titres en vitesse, alors deux en deux ans, avec le même pilote, c’est une explosion nucléaire !

et ,j'espere que les médias vont en parler
en France sortit du foot et de la formule 1................
 

Publicité Stéroïdes

Haut