Stéroides et cerveau

clemmla

Well-Known Member
Non, si sont taux n'a pas descendu par rapport à ses 30 ans, et oui si c'est le cas, garder un niveau stable permet de ne pas sentir les effets du viellissement sournois, fatigue, baisse de libido, viellissement de la peau, ostéoporose, fonte musculaire.
Je ne pense pas qu'une TRT dans les limite de remettre un taux à niveau tue le foie, il faut savoir que lors de cure on est bien au dessus de ces valeurs.
Moi non plus je ne pense pas qu'une TRT bousille les organes, je parlais de ceux de Stallone et Schwarzy qui ont pris cher pendant des années ! :eek:
 

kgil

Well-Known Member
Garder ses taux à 45ans ?

J'en ai 43, j'ai des taux au dessus de mes 35ans. Peut être même avant mais je n'ai pas fait de pds plus jeune.

Pour autant la musculation à augmenté mes taux de 70% environ. Combien de temps. Les années me le diront.

Ma dernière pds hormonale c'est début automne dernier c'est donc elle qui a décidé de passer ou non sous testo exogène.

J'estime et ça n'engage que moi et mes objectifs que cela aurait été du gâchis de coucher mon axe après des taux plus que satisfaisants.

Néanmoins je n'ai pas d'objectifs d'être énorme. Ça facilite ma décision.

Mais pour sûr si mes taux chutaient au point d'apprécier à peine la vie, mon choix est déjà fait.

Donc je pense que ce sont ses pds, sa propre production hormonale ainsi que la réflexion sur ses propres objectifs dans ce sport qui doivent déterminer ses choix.

Et son mental, car c'est la plus grande qualité pour progresser.
 

Freezer

Well-Known Member
En général 40 ans est une année charnière et à partir de cet âge les taux chutent jusqu’à la fin de sa vie, mais il y a toujours des exceptions bien qu'au final ça fini toujours par chuter, si c'est pas à 40 ça sera à 50 ou 60.
 

diabolo77

Banni
perso à 50 ans, après 6 ans de stéros non stop et un passé d'alcolo/toxico je nourris pas grand espoir de retrouver un taux suffisant si je stoppais tout...déjà qu'avant les stéros j'avais pas mal d'ES du mec qui a un problème de ce coté là suite à l’arrêt de l'alcool et les traitements.
 

federer

Well-Known Member
Oui, mais ils sont obligés de faire cette TRT (et entre nous, je préfère ne pas connaitre l'état de leur foie/cœur/reins ^^) .. Et la question que je me pose en te lisant, Est-ce qu'un mec de 45 ans qui a des taux testo normaux a un interet quelconque à prendre de la testo exogène ?

Concernant la GH, je me doute des bienfaits (bien être, sommeil etc) mais a-t-elle des effets indésirables sur le long terme à faible dose ?

Alors pour la longevite non. Pour la qualite de vie oui mais plutot a 55- 60 ans. A 45 ans si on est sportif avec bonne hygienne de vie meme sans des niveaux eleves de testo on est bien. Par contre pour la longevite meme les vitamines etc.... ne joue pas vraiment. Il parait que la restriction calorique est la clef. Cela dit c'est avant tout le patrimoine genetique qui joue.
 
H

havah

Guest
oui ça a été prouvé scientifiquement il me semble........je dois être dans la mauvaise catégorie.


y'a une grosse part génétique en effet, pour les stéroïdes c'est pas étudié mais pour la clope par exemple c'est environ 60% de part de génétique l'addiction

y'a aussi une part environnementale, en Asie par exemple il ont des valeurs masculines qui sont beaucoup plus intériorisées (le fait de subvenir à sa famille, la sagesse et autres) et ils reçoivent pas des GI Joe en cadeau à l'âge de 5 ans, les stars et mannequins ne sont pas gonflés à bloc etc..
résultat la consommation de stéroïdes est quasiment inexistante comparée à d'autres régions du monde comme les USA
 

heyachi

Well-Known Member
Désolé pour le HS
havah, pour avoir travaillé pendant une 10aine d'année dans la réinsertion d'anciens toxico, je peux t'assurer qu'un ancien alcoolique garde des marques à vie de son ancienne dépendance. Son cerveau et son corps sont HS. Même les anciens héroïnomanes n'ont pas de telles séquelles. C'est même surprenant de voir que des personnes qui étaient accro aux "drogues dures" se remettent étonnamment bien de leurs anciennes addictions comparées aux anciens alcooliques. L'alcool est la seule drogue qui peut provoquer la mort lors du sevrage...
HS OFF
 

heyachi

Well-Known Member
petite réponse vite flash:
Dans le cerveau, l'alcool mime les effets de l'acide gamma-aminobutyrique (ou GABA), un sédatif naturel qui a une action calmante, relaxante. Consommé de façon excessive et régulière, l' alcool va donc en quelque sorte "anesthésier" le cerveau. Ainsi, son arrêt brutal provoque une hyperexcitabilité cérébrale qui n'est pas sans danger pour l'organisme.

"Cette hyperexcitation du cerveau est à l'origine d'angoisses, de crises d' épilepsie ou, dans les cas les plus graves, de delirium tremens", explique le Pr Lejoyeux, chef du service de psychiatrie et d'addictologie de l'Hôpital Bichat - Claude Bernard à Paris. Conséquence la plus grave du syndrome de manque, le delirium tremens se manifeste par des tremblements et une grande confusion mentale. S'il n'est pas pris en charge, il peut conduire au décès du patient.
 
H

havah

Guest
Désolé pour le HS
havah, pour avoir travaillé pendant une 10aine d'année dans la réinsertion d'anciens toxico, je peux t'assurer qu'un ancien alcoolique garde des marques à vie de son ancienne dépendance. Son cerveau et son corps sont HS. Même les anciens héroïnomanes n'ont pas de telles séquelles. C'est même surprenant de voir que des personnes qui étaient accro aux "drogues dures" se remettent étonnamment bien de leurs anciennes addictions comparées aux anciens alcooliques. L'alcool est la seule drogue qui peut provoquer la mort lors du sevrage...
HS OFF

pour avoir fait de la recherche en addictologie, je t'assure que sur le plan cognitif uniquement, la cocaïne laisse une atrophie cortico-sous corticale irréversible alors que l'alcoolique peut dans une certaine mesure récupérer ses facultés avec de la remédiation cognitive

je te laisse chercher les articles tu trouveras rapidement :D
 

heyachi

Well-Known Member
Je suis d'accord avec toi mais quel %age d'anciens alcooliques peuvent suivre une remédiation cognitive? 1/10000??
Quoi qu'il en soit, il vaut mieux éviter d'abuser de ces saloperies si on veut continuer à progresser.;)
 

dvnfit666

Well-Known Member
Et tu as vu beaucoup de drogués aux aas heyachi honnêtement ?
C'est pas ce que je vois finir sous les ponts dans nos villes ici en tout cas o_O
Très souvent le parcours c'est alcool, drogues douces dures et mal finir
...
Les addict aux aas en général ont à côté de ça un mode de vie quand-même assez sain (alimentation , sport etc.) donc à priori on va dire qu'en général ils finissent de manière moins dramatique que les shootés avec tout ce qui entraîne dans leur mode de vie vraiment malsaine
 

kgil

Well-Known Member
Et tu as vu beaucoup de drogués aux aas heyachi honnêtement ?
C'est pas ce que je vois finir sous les ponts dans nos villes ici en tout cas o_O
Très souvent le parcours c'est alcool, drogues douces dures et mal finir
...
Les addict aux aas en général ont à côté de ça un mode de vie quand-même assez sain (alimentation , sport etc.) donc à priori on va dire qu'en général ils finissent de manière moins dramatique que les shootés avec tout ce qui entraîne dans leur mode de vie vraiment malsaine
Je t'invite à faire des recherches sur les utilisateurs d'aas et les tabous qui en découlent ainsi que le marché des aas plus important que celui des drogues récréatives (!) sur le plan international en terme de marché.
 

dvnfit666

Well-Known Member
Je t'invite à faire des recherches sur les utilisateurs d'aas et les tabous qui en découlent ainsi que le marché des aas plus important que celui des drogues récréatives (!) sur le plan international en terme de marché.
C'est vrai que ça se dit sans doute moins c'est plus tabou c'est juste ;)
 

Samuro

Well-Known Member
Et tu as vu beaucoup de drogués aux aas heyachi honnêtement ?
C'est pas ce que je vois finir sous les ponts dans nos villes ici en tout cas o_O
Très souvent le parcours c'est alcool, drogues douces dures et mal finir
...
Les addict aux aas en général ont à côté de ça un mode de vie quand-même assez sain (alimentation , sport etc.) donc à priori on va dire qu'en général ils finissent de manière moins dramatique que les shootés avec tout ce qui entraîne dans leur mode de vie vraiment malsaine
Déjà à la base la pratique sérieuse de la muscu est un sport de "riche", si je puis me permettre l'expression. Jveux dire, pour se payer un diète bien calée à l'année, des compléments à tire-larigot, un abonnement en salle, du matos en tenue de sport, etc... c'est quand même un sacré budget à l'année. Donc ceux qui en plus ont les moyens de mettre des centaines voir des milliers d'euros par an dans les aas ne sont pas les gens qui sont A LA BASE en situation précaire (même si ils peuvent le devenir par la suite).
Les gens qu'on voit souvent sous les ponts sont les gens qui n'avaient déjà à la base pas un boulot qui paye super bien, et qui suite à un licenciement / un divorce qui termine mal, etc... se retrouve sans thunes, tombent dans la drogue (alcool compris), sans personne pour les aider et finissent là comme des malheureux à devoir dormir sur des cartons et faire la manche.
Bien entendu c'est pas valable dans 100% des cas mais de ce que j'en sais c'est quand même valable pour une majorité d'entre eux. Je fais exclusion dans mon discours des immigrants qui constituent de nos jours une forte population de sdf également, mais là c'est un autre débat.
 
H

havah

Guest
Et tu as vu beaucoup de drogués aux aas heyachi honnêtement ?
C'est pas ce que je vois finir sous les ponts dans nos villes ici en tout cas o_O
Très souvent le parcours c'est alcool, drogues douces dures et mal finir
...
Les addict aux aas en général ont à côté de ça un mode de vie quand-même assez sain (alimentation , sport etc.) donc à priori on va dire qu'en général ils finissent de manière moins dramatique que les shootés avec tout ce qui entraîne dans leur mode de vie vraiment malsaine

Les sdf en France c est pas loin d être 30% de schizophrènes je suis pas sûr que ça soit une population très pertinente dans ce cas :p
 

dvnfit666

Well-Known Member
Déjà à la base la pratique sérieuse de la muscu est un sport de "riche", si je puis me permettre l'expression. Jveux dire, pour se payer un diète bien calée à l'année, des compléments à tire-larigot, un abonnement en salle, du matos en tenue de sport, etc... c'est quand même un sacré budget à l'année. Donc ceux qui en plus ont les moyens de mettre des centaines voir des milliers d'euros par an dans les aas ne sont pas les gens qui sont A LA BASE en situation précaire (même si ils peuvent le devenir par la suite).
Les gens qu'on voit souvent sous les ponts sont les gens qui n'avaient déjà à la base pas un boulot qui paye super bien, et qui suite à un licenciement / un divorce qui termine mal, etc... se retrouve sans thunes, tombent dans la drogue (alcool compris), sans personne pour les aider et finissent là comme des malheureux à devoir dormir sur des cartons et faire la manche.
Bien entendu c'est pas valable dans 100% des cas mais de ce que j'en sais c'est quand même valable pour une majorité d'entre eux. Je fais exclusion dans mon discours des immigrants qui constituent de nos jours une forte population de sdf également, mais là c'est un autre débat.
Oui il y a énormément de ces cas où ils perdent tout d'un jour à l'autre et leur seul échappatoire c'est l'alcool et la drogue
J'en sais un minimum j'avais travaillé pour un domaine s'occupant de cela
 

Fafa1981

Well-Known Member
Moi je pense que tout est toujours question d état d esprit, y a des dépendances à toute substances qu elles quelle soit.
Y a des champions de body qui sont mort de prise de aas. Après est ce de l addiction ou le fait de vouloir être le plus gros ?
Je vous rejoins quand vous dite que c est plus le culte du corps l envie d être différent et de repousser ces limites.
Après moi j ai du m en passer pendant presque 2 ans, je fesais pas un malaise en voyant des gars musclé dans les concours ou dans un film...
Le taux chute à l arrêt d une cure un certain mal être s installe mais c est passagé, enlève l argent d un heroinomane accro il irra tuer voir pire pour avoir ça dose. Qui de nous n à pas eu un soucis d argent et à du arrêter les stero pendant un moment ?
Je crois pas qu une minute vous avez pensé à cambrioler une banque pour votre cure.
Le cerveau est complexe à mon avis il se nourrit de nos faiblesses nos expériences nos forces, mais il est toujours possible de contrôler nos envies et nos pensée, tout est une question d état d esprit
 

dvnfit666

Well-Known Member
Moi je pense que tout est toujours question d état d esprit, y a des dépendances à toute substances qu elles quelle soit.
Y a des champions de body qui sont mort de prise de aas. Après est ce de l addiction ou le fait de vouloir être le plus gros ?
Je vous rejoins quand vous dite que c est plus le culte du corps l envie d être différent et de repousser ces limites.
Après moi j ai du m en passer pendant presque 2 ans, je fesais pas un malaise en voyant des gars musclé dans les concours ou dans un film...
Le taux chute à l arrêt d une cure un certain mal être s installe mais c est passagé, enlève l argent d un heroinomane accro il irra tuer voir pire pour avoir ça dose. Qui de nous n à pas eu un soucis d argent et à du arrêter les stero pendant un moment ?
Je crois pas qu une minute vous avez pensé à cambrioler une banque pour votre cure.
Le cerveau est complexe à mon avis il se nourrit de nos faiblesses nos expériences nos forces, mais il est toujours possible de contrôler nos envies et nos pensée, tout est une question d état d esprit
C'est justement là exactement où je voulais en venir poto... Tu as bien résumé ce que je voulais expliquer
 

Publicité Stéroïdes

Haut